NOUVELLES

L'Iran condamne l'attentat de Beyrouth, accuse Israël

20/10/2012 03:07 EDT | Actualisé 19/12/2012 05:12 EST

L'Iran a condamné samedi l'explosion qui a tué le chef des renseignements de la police libanaise à Beyrouth, accusant Israël d'être derrière cet attentat que l'opposition libanaise a au contraire attribué au régime de Damas allié de Téhéran.

"L'Iran condamne l'explosion terroriste perpétrée par ceux qui ont cherchent à créer des divisions entre les différents groupes libanais, au détriment de l'intérêt du Liban", a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Ramin Mehmanparast sur le site internet du ministère.

"Sans aucun doute, l'ennemi principal du peuple libanais est le régime sioniste, à qui profite le plus l'instabilité et l'absence de sécurité dans la région", a-t-il ajouté.

De son côté, le ministre des Affaires étrangères Ali Akbar Salehi a accusé "les ennemis de la région" de "chercher à accroître l'insécurité pour réaliser leurs objectifs malveillants", lors d'un entretien téléphonique vendredi soir avec son homologue libanais Adnan Mansour, selon le site du ministère.

Le chef des renseignements de la police libanaise Wissam al-Hassan, un musulman sunnite proche de l'opposition libanaise opposée au régime de Damas, a été tué dans un attentat à la voiture piégée. Selon un dernier bilan, l'attaque a fait quatre morts et 110 blessés.

La Syrie a condamné cet attentat, mais l'opposition libanaise a accusé de régime de Damas, soutenu par Téhéran, d'en être responsable.

fpn-lma/hj

PLUS:afp