NOUVELLES

L'Algérie espère que la trêve en Syrie ouvrira "la voie au dialogue"

20/10/2012 09:38 EDT | Actualisé 20/12/2012 05:12 EST

L'Algérie a dit espérer samedi que la proposition de cessez-le-feu en Syrie de l'émissaire international Lakhdar Brahimi ouvrira "la voie à une dynamique de dialogue et de réconciliation" dans ce pays en proie depuis mars 2011 à une révolte devenue conflit armé.

Le gouvernement algérien "nourrit l'espoir que ce moment exceptionnel soit saisi par les frères syriens et qu'il ouvre la voie à une dynamique de dialogue et de réconciliation", a indiqué le ministère des Affaires étrangères.

M. Brahimi, diplomate et ancien ministre algérien, a appelé le 15 octobre à un cessez-le-feu en Syrie à l'occasion de la fête musulmane de l'Adha, célébrée entre le 26 et le 28 octobre.

"L'Algérie, qui a toujours fait appel au dialogue pour un règlement pacifique de la crise en Syrie, apporte son soutien ferme à l'appel de M. Lakhdar Brahimi, Envoyé spécial conjoint des Nations Unies et de la Ligue arabe, pour une trêve en Syrie à l'occasion de la fête de l'Aïd Al Adha", est-il précisé dans le texte, cité par l'agence de presse APS.

"L'Algérie demeure convaincue que cette trêve est possible, grâce aux efforts de toutes les parties et la contribution de tous, aux efforts de la Ligue arabe et de la communauté internationale, pour mettre fin au cycle de la violence en Syrie", a ajouté le ministère.

La Syrie est en proie depuis plus de 19 mois à une révolte populaire qui s'est militarisée face à la répression menée par le régime de Bachar al-Assad. Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), plus de 34.000 personnes ont péri dans les violences qui ensanglantent le pays depuis la mi-mars 2011.

abh/sbh

PLUS:afp