NOUVELLES

Jaguars-Raiders ce dimanche: deux clubs qui veulent redresser leurs saisons

20/10/2012 02:51 EDT | Actualisé 20/12/2012 05:12 EST

OAKLAND, États-Unis - Maurice Jones-Drew voit en Darren McFadden un demi offensif complet: une rare combinaison de vitesse et de puissance, qui attire l'admiration de l'élite à sa position.

McFadden louange la ténacité fructueuse de Jones-Drew, dans toutes les situations.

Deux des meilleurs porteurs de ballon de la NFL s'affronteront, ce dimanche, quand les Raiders (1-4) accueilleront les Jaguars (1-4). Les deux hommes ont toutefois un autre point en commun: leurs équipes ont présentement des ennuis au classement.

«Ça devient frustrant parce que nous travaillons tellement fort pour être au meilleur de notre forme, a dit Jones-Drew. Au bout du compte vous voulez des victoires, et ça rend chaque défaite frustrante. Mais en même temps je ne veux pas que les choses soient faciles, pour moi ou pour l'équipe. Il faut se battre pour mériter ce qu'on veut, et ça rend la victoire beaucoup plus satisfaisante.»

Jones-Drew n'a participé qu'à deux matches éliminatoires en sept ans dans la NFL - en 2007, comme réserviste de Fred Taylor. Depuis qu'il a obtenu le poste de partant, en 2009, les Jaguars ont connu des saisons de 7-9, 8-8 et 5-11.

«Je reste optimiste car on ne sait jamais, dit Jones-Drew. Je pense que tout le monde a un sentiment d'urgence. Nous nous sommes placés dans le pétrin, et la seule façon d'en sortir est d'y aller un jeu à la fois. Il ne faut pas s'attarder aux derniers résultats.»

McFadden peut changer l'allure d'un match, mais les Raiders ont montré des fiches de 5-11 ou 8-8 depuis son arrivée dans le club, comme quatrième choix au total du repêchage de 2008. Il doit s'ajuster à un nouveau système des bloqueurs, cette saison, mais il croit qu'il peut connaître un gros match à tout moment.

«Je pense que ça s'en vient, a dit McFadden. Il y a encore des choses à perfectionner, mais je pense que notre jeu au sol s'en va dans la bonne direction.»

Les Raiders viennent de disputer peut-être leur meilleur match de la saison, bataillant ferme avant de perdre 23-20 contre des Falcons invaincus. Ils revenaient de leur semaine de congé, avant laquelle ils avaient subi une dégelée de 37-6 à Denver.

Les Raiders se sont améliorés en termes de conviction, d'exécution et de stratégie, après leur semaine de repos, et les Jaguars souhaitent le même genre d'effet en leur faveur.

Leur dernier match a été catastrophique, le 7 octobre, alors que les Bears les ont écrasés 41-3 à Jacksonville. Blaine Gabbert a vu deux interceptions être amenées en zone des buts, et les Jaguars ont été dominés 501-189 au total des verges.

«Nous sommes plus près du succès que ce disent bien des observateurs, a mentionné l'entraîneur des Jaguars, Mike Mularkey. C'est la constance qui nous manque. Nous n'avons pas été constants pendant tout un match jusqu'ici, mais nous avons la capacité de l'être, que ce soit en attaque, en défense ou sur les unités spéciales.»

PLUS:pc