NOUVELLES

Il ne faut pas intervenir militairement en Syrie, met en garde Kofi Annan

20/10/2012 06:06 EDT | Actualisé 20/12/2012 05:12 EST

WASHINGTON - L'ancien secrétaire général des Nations unies Kofi Annan met en garde contre une intervention militaire des grandes puissances en Syrie, affirmant qu'un tel coup de force serait voué à l'échec.

Dans une entrevue devant être diffusée dimanche à l'émission «Fareed Zakaria GPS», sur les ondes de CNN, M. Annan a déclaré que la situation en Syrie était plus complexe qu'en Libye, et qu'une intervention militaire pourrait empirer les choses.

M. Annan a été l'envoyé spécial des Nations unies et de la Ligue arabe en Syrie jusqu'en août, lorsqu'il a démissionné après l'échec de son plan de paix. Cela a mené Paul Ryan, candidat républicain au poste de vice-président des États-Unis, à déclarer durant le débat avec son adversaire démocrate Joe Biden, que les États-Unis n'auraient pas dû attendre que M. Annan mette sur pied un accord de paix, et que ce délai avait permis au président syrien Bachar el-Assad d'obtenir un sursis.

Selon M. Annan, toutefois, M. Ryan «se trompe du tout au tout». Pour lui, aviver l'espoir du peuple syrien alors que d'autres pays hésitent toujours à intervenir complique la situation.

PLUS:pc