NOUVELLES

Espagne - 8e journée: le Real assure l'essentiel face à Vigo

20/10/2012 01:57 EDT | Actualisé 20/12/2012 05:12 EST

Le Real Madrid, dominateur mais manquant cruellement de réalisme, a battu le Celta Vigo (2-0), samedi à domicile, revenant provisoirement à 5 points du FC Barcelone, qui jouera toutefois à 22H00 (20h00 GMT) à La Corogne, pour la 8e journée du championnat d'Espagne.

Après une entame de match très enlevée, rapidement récompensée par l'ouverture du score signée Higuain, les Madrilènes ont ensuite levé le pied, montrant comme souvent cette saison des difficultés à se mettre définitivement à l'abri.

Mais cette rencontre assez commode pour les partenaires de Casillas a tout de même livré un enseignement positif: obligé de colmater les brèches laissées par les forfaits de Marcelo, Coentrao et Arbeloa, l'entraîneur du Real, José Mourinho, a trouvé une défense qui tient la route, avec Pepe-Varane en charnière centrale, Ramos retrouvant son ancien poste à droite et Essien jouant les joueurs multi-usages à gauche.

Mais le Portugais a aussi ajouté une petite touche d'innovation en associant pour la première fois de la saison ses trois milieux offensifs Modric, Kaka et Özil.

Cette tentative a eu un résultat probant dans les vingt premières minutes, mais les Madrilènes se montraient trop négligents dans le dernier geste.

Alors que le Real obtenait d'emblée des occasions très franches, notamment par Ramos (5, 19), c'est finalement d'une action involontaire d'Higuain que naissait l'ouverture du score madrilène.

L'Argentin, esseulé sur le côté gauche, tentait un centre-tir qui, légèrement dévié par un défenseur, se logeait sous la barre du gardien galicien Sergio Alvarez (11; 1-0).

Dans la foulée, Higuain se signalait par un beau centre à destination de Ronaldo qui manquait alors l'immanquable de la tête. Ce ne fut pas la seule occaion ratée par le Portugais: la barre renvoyait une tentative de l'ailier avant la pause, avant qu'il ne manque une autre tête à la 62e.

Ce manque d'efficacité offensive finissait par mettre en confiance un Celta Vigo jusque-là pris de vitesse par les combinaisons adverses. Casillas devait ainsi avoir la main ferme pour sortir un tir de l'attaquant vedette des Galiciens, Aspas (26). La gardien des Blancs serait encore sollicité en toute fin de match sur une très bonne tête de Park (87).

Mais finalement, le Real parvenait à tuer le match grâce à un penalty provoqué par Özil et transformé par Ronaldo (67; 2-0).

Un peu plus tôt dans la journée, Malaga a maintenu son invincibilité à domicile en venant à bout de Valladolid (2-1). Grâce à cette victoire, les Andalous pointent provisoirement à la 3e place de la Liga.

cle/jmt

PLUS:afp