MONTRÉAL - C’est par un constat inquiétant qu’a été lancée samedi la 6e campagne «Famille sans fumée» afin de sensibiliser les parents aux dangers de la fumée secondaire sur la santé des enfants.

Parce que leurs parents fument ou permettent qu’on fume dans la maison ou dans la voiture, neuf pour cent des enfants québécois de moins de 11 ans, soit 89 000 enfants, sont encore exposés régulièrement à la fumée secondaire. C’est plus du double de la moyenne canadienne.

Un enfant vivant dans un environnement où l’on fume court plus de risques de souffrir de certains problèmes de santé et est plus susceptible d’être aux prises avec l’asthme ou une autre maladie respiratoire chronique et les otites. Pour les bébés, les risques d’être victimes du syndrome de mort subite du nourrisson seraient également supérieurs.

Les familles québécoises semblent également plus permissives que les familles canadiennes quant à l’usage du tabac à la maison: seulement 43 pour cent l’interdisent au Québec, alors que la moyenne au Canada est de 64 pour cent.

Selon certains experts, même avant leur naissance, les bébés peuvent être affectés par la fumée secondaire, qui pourrait traverser le placenta d’une femme enceinte et menacer leur santé.

La fumée secondaire contient plus de 7300 substances chimiques, dont 60 qui peuvent causer le cancer.

«Famille sans fumée» est une initiative d’ACTI-MENU en partenariat avec plusieurs organismes publics et privés, notamment le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec.

EN IMAGES:

Loading Slideshow...
  • Sean Penn

    (Photo: ABDULLAH DOMA/AFP/Getty Images)

  • Pete Doherty

    (Photo: LOIC VENANCE/AFP/GettyImages)

  • Kate Moss

    (Photo: PATRICK KOVARIK/AFP/Getty Images)

  • Michael Fassbender

    (Photo: Gareth Cattermole/Getty Images)

  • Gilles Lellouche

    (Photo: ALBERTO PIZZOLI/AFP/GettyImages)

  • Jean Dujardin

    (Photo: GONZALO/bauergriffinonline.com)

  • Courtney Love

    (Photo: SNAPPER/bauergriffinonline.com)