NOUVELLES

Complot contre l'ambassadeur saoudien: l'Iran rejette les aveux de l'accusé

20/10/2012 03:40 EDT | Actualisé 20/12/2012 05:12 EST

Le ministère des Affaires étrangères a remis en cause samedi les aveux d'un Américano-iranien accusé de tentative d'assassinat sur l'ambassadeur saoudien à Washington pour le compte de l'Iran, les qualifiant de dignes d'un "scénario hollywoodien".

Manssor Arbasiar a plaidé coupable mercredi devant la cour fédérale de New-York, reconnaissant avoir fomenté un complot avec un haut responsable des Qods (forces spéciales des Gardiens de la révolution en Iran) pour "tuer l'ambassadeur d'Arabie saoudite aux Etats-Unis".

Le ministère des Affaires étrangères a remis en cause cet aveu, niant l'implication d'une "quelconque organisation iranienne" dans un tel complot.

"Plaider coupable après avoir nié et passé un an (en détention) est un signe révélateur des pressions psychologiques (exercées sur l'accusé) et de la situation anormale des prisons aux Etats-Unis", a estimé le porte-parole du ministère Ramin Mehmanparast, dans un communiqué publié sur le site internet de la télévision officielle.

"Ce scénario ridicule a été confectionné il y a un an par des responsables américains, au moment où l'homme arrêté niait les accusations. Des responsables et des experts politiques (étrangers) ont jugé ce scénario irréaliste et l'ont comparé à un scénario hollywoodien", a-t-il précisé.

M. Mehmanparast a également condamné le "mauvais usage du système judiciaire" et "l'élaboration de complots absurdes et sans fondement dans les circonstances politiques actuelles des Etats-Unis".

L'Iran avait déjà fermement démenti toute implication dans ce complot qui a détérioré ses rapports déjà tendus avec l'Arabie Saoudite.

L'Assemblée générale des Nations Unies avait demandé en novembre 2011 à l'Iran de coopérer à l'enquête américaine en cours, lors d'un vote à forte portée symbolique.

mod/tg/sbh

PLUS:afp