NOUVELLES

Abbas appelle le Hamas à autoriser la tenue d'élections à Gaza

20/10/2012 06:03 EDT | Actualisé 20/12/2012 05:12 EST

Le président palestinien Mahmoud Abbas a appelé samedi le Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza, à y permettre la tenue d'élections, y compris présidentielle et législatives, à l'occasion du scrutin municipal en Cisjordanie.

"J'espère qu'il y aura une forte participation", a déclaré M. Abbas après avoir voté pour les élections municipales à Al-Bireh, commune qui jouxte Ramallah.

"Malheureusement, ces élections n'incluent pas l'ensemble des Territoires palestiniens, mais nous espérons qu'à l'avenir elles auront également lieu à Jérusalem et à Gaza", a-t-il souligné, en référence à Jérusalem-Est occupé par Israël et au boycottage du scrutin par le Hamas.

"Nous espérons que nos frères au Hamas permettront que ce processus démocratique ait lieu à Gaza, non seulement pour les élections municipales, mais aussi présidentielle, législatives et au Conseil national palestinien (CNP, Parlement de l'Organisation de libération de la Palestine - OLP), comme nous en sommes convenus", a-t-il ajouté.

"Il n'y pas d'autre voie vers l'unité que les élections", a insisté M. Abbas, en référence aux clauses de l'accord de réconciliation nationale conclu le 27 avril 2011 entre son mouvement, le Fatah, et le Hamas.

Le 2 juillet, à la veille de l'enregistrement des électeurs, étape clé de l'accord de réconciliation, le mouvement islamiste avait annoncé la suspension des travaux de la Commission électorale à Gaza, invoquant des "obstacles" à la préparation de ces scrutins.

L'Autorité palestinienne, qui gouverne la Cisjordanie, avait pris acte de ce nouvel enlisement en convoquant le 10 juillet des élections municipales pour le 20 octobre.

En vertu de l'accord de réconciliation, les gouvernements rivaux devaient céder la place à un exécutif transitoire non partisan chargé d'organiser des élections générales dans un délai d'un an. Mais les principales clauses en sont restées lettre morte et les échéances constamment repoussées.

na-sst/hj

PLUS:afp