NOUVELLES

Zimbabwe/Matches truqués: l'ex-sélectionneur national suspendu à vie

19/10/2012 01:49 EDT | Actualisé 19/12/2012 05:12 EST

L'ex-sélectionneur national Sunday Chidzambwa et l'ex-présidente de la Fédération zimbabwéenne de football (Zifa) Henrietta Rushwaya, ont été suspendus à vie en raison de leur implication dans une affaire de matches truqués en Asie en 2009, a annoncé la Zifa vendredi.

"Nous disons tolérance zéro aux matches truqués et aux paris illégaux, a déclaré le président de la Zifa, Cuthbert Dube, dans un communiqué. Cet épisode noir devrait maintenant être consigné au fin fond de notre histoire et il est de la responsabilité de toute la famille du football de protéger jalousement le beau jeu de ses ennemis".

Sont également sanctionnés d'une suspension à vie les joueurs Method Mwanjali, Thomas Sweswe, Edmore Sibanda, Danisa Phiri et Guthrie Zhokinyu, un ex-officiel de la Zifa Jonathan Musavengana, l'agent de joueur Kudzai Shaba et l'ex-préparateur physique de l'équipe nationale Thompson Matenda.

Rodwell Dhlakama, ancien entraîneur de Monomotapa, un des principaux clubs du pays, ainsi qu'un officiel du même club, Hope Chizuzu, et le journaliste Robson Sharuko, du journal d'Harare "The Herald", ont aussi été suspendus à vie.

Ces sanctions résultent d'une enquête indépendante menée par un ancien juge de la Cour suprême, Ahmed Ebrahim, relative à une affaire remontant à 2009, lorsque Mme Rushwaya avait envoyé la sélection nationale disputer des matches amicaux en Thaïlande et en Malaisie, dont les résultats avaient été arrangés à l'avance dans le cadre de paris truqués.

"Je n'adhère pas à la version des difficultés économiques (pour expliquer les matches truqués). Je crois que la motivation était l'avidité", a précisé M. Ebrahim.

En août 2011, la Zifa avait déjà suspendu trois de ses membres, dont un ancien international et un ancien arbitre, pour leur implication dans le scandale.

rm/dl/es/jde

PLUS:afp