NOUVELLES
19/10/2012 03:14 EDT | Actualisé 19/12/2012 05:12 EST

Un médecin vénézuélien affirme que Fidel Castro est à l'article de la mort

LA HAVANE, Cuba - Les rumeurs sur l'état de santé de Fidel Castro allaient bon train vendredi, malgré une lettre du vieux révolutionnaire cubain publiée la veille par les médias officiels et les démentis de proches et d'exilés aux États-Unis. Tous nient que le «Lider Maximo» soit à l'article de la mort.

Les réseaux sociaux et certains médias ont rapporté les allégations d'un médecin vénézuélien selon lesquelles Fidel Castro, âgé de 86 ans, aurait subi une importante attaque vasculaire-cérébrale. José Rafael Marquina a déclaré que l'ancien président cubain était dans un état végétatif et n'avait plus que quelques semaines à vivre. Ce médecin a déjà fait des allégations semblables sur Fidel Castro qui se sont révélées fausses.

M. Marquina a déclaré au journal espagnol «ABC» que l'ex-président cubain avait subi une «embolie massive de l'artère cérébrale droite» et qu'il était «moribond» dans une maison de repos de l'ouest de La Havane. Selon ce médecin, Fidel Castro ne serait pas maintenu en vie artificiellement.

Toujours selon M. Marquina, le président vénézuélien Hugo Chavez se serait subitement rendu à La Havane pour y retrouver son ami et allié, une affirmation qui n'a pas pu être vérifiée dans l'immédiat.

Contacté par l'Associated Press, le docteur Marquina a déclaré s'appuyer sur des sources au Venezuela, mais il n'a pas voulu les identifier ni expliquer comment elles ont pu obtenir des informations sur la santé de Fidel Castro. Il a également dit avoir reçu des preuves corroborantes sur Twitter, mais n'a pas voulu dire de qui.

L'état de santé du «Lider Maximo» est considéré comme une question de sécurité nationale à Cuba.

Les rumeurs voulant que l'ancien leader cubain soit mort ou presque mort circulent depuis des années, mais elles se sont multipliées depuis la victoire électorale d'Hugo Chavez le 7 octobre, puisque Fidel Castro n'a fait aucune déclaration publique à ce sujet.

L'ancien président cubain n'a pas été vu en public depuis le mois de mars, lorsqu'il a reçu la visite du pape Benoît XVI. Il a également cessé d'écrire ses longs éditoriaux, autrefois fréquents. Le dernier est paru en juin.

Le gouvernement cubain n'a pas commenté les plus récentes allégations, mais une lettre attribuée à Fidel Castro a été publiée jeudi dans les médias officiels cubains.

La soeur de Fidel Castro, Juanita, a déclaré à l'Associated Press que les rapports sur l'état de santé de son frère n'étaient que de «pures rumeurs absurdes».

PLUS:pc