NOUVELLES

Sans traces d'E. coli, l'usine XL Foods à Brooks pourrait vendre du boeuf stocké

19/10/2012 04:20 EDT | Actualisé 18/12/2012 05:12 EST

Des millions de kilos de boeuf provenant de l'usine XL Foods de Brooks, en Alberta, sont emmagasinés dans des congélateurs et une partie de la viande pourrait finir dans les assiettes des consommateurs du pays, a déclaré l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) vendredi.

Selon l'ACIA, les congélateurs de l'usine contiennent 5,5 millions de kilos de boeuf qui n'a jamais été mis en marché, ainsi que du boeuf ayant fait l'objet d'un important rappel pour cause de contamination possible à la bactérie E. coli.

On ignore le poids total du boeuf ayant été rappelé dans l'usine.

Des responsables ont indiqué que l'entreprise avait trois options pour se départir de tout ce boeuf, y compris le brûler ou l'envoyer au dépotoir.

XL Foods pourrait toutefois recevoir l'autorisation d'en mettre une partie en vente, si la viande est cuite à une température suffisamment élevée pour tuer toutes les potentielles bactéries E. coli.

L'ACIA a d'ailleurs annoncé vendredi que des tests effectués sur de la viande transformée au cours d'une inspection à l'usine XL Foods avaient révélé l'absence de la bactérie E. coli.

Le porte-parole de l'agence, Paul Mayers, a indiqué lors d'une conférence téléphonique que l'ACIA examinait maintenant les activités de désossage et de découpage, particulièrement les contrôles de vérification de l'E. coli, l'hygiène, les techniques d'échantillonnage et la salubrité générale de l'usine.

L'inspection devrait être complétée pendant la fin de semaine, a dit M. Mayer.

Selon l'Agence de la santé publique du Canada, un autre cas d'empoisonnement à l'E. coli lié à de la viande provenant de cette usine a été signalé au pays, portant le total de cas à 16. La personne touchée, originaire du Québec, est tombée malade en septembre, mais elle est en voie de guérison.

Plus de 1800 produits de boeuf provenant de l'usine de Brooks ont fait l'objet d'un rappel chez des dizaines de détaillants au Canada et aux États-Unis depuis le mois dernier.

PLUS: