NOUVELLES

Renverser une lourde tendance

19/10/2012 02:00 EDT | Actualisé 18/12/2012 05:12 EST

Six matchs pour mettre fin à une série de 30. C'est la mission que tenteront de remplir les trois équipes universitaires anglophones au cours des deux prochaines semaines.

Un texte d'Antoine Deshaies

Trente, c'est pour la série de 30 défaites de suite des universités anglophones contre leurs rivales francophones. La dernière fois, c'était il y a deux ans presque jour pour jour. Le 22 octobre 2010, les Stingers de l'Université Concordia défaisaient les Carabins à l'Université de Montréal au compte de 21-14.

Depuis, plus rien. Les six derniers matchs de la saison, avant les éliminatoires, seront tous bilingues. Est-ce qu'une équipe renversera la tendance?

Stingers contre Vert & Or

L'histoire récente montre que les duels entre les Stingers et le Vert & Or sont toujours âprement disputés. L'histoire très récente indique toutefois le contraire.

Lors du 26e Shrine Bowl disputé sur le terrain des abeilles il y a deux semaines, le Vert & Or semblait bien seul sur le terrain, en route vers un gain de 48-6.

Depuis, le ciel est tombé sur la tête des Stingers. L'équipe de l'entraîneur-chef Gerry McGrath a bien remporté une victoire serrée de 43-40 contre McGill, mais elle a surtout perdu deux matchs par forfait en raison de l'utilisation d'un joueur inadmissible en début de saison.

Ce qui fait que les Stingers seront officiellement privés d'un match éliminatoire pour une deuxième fois en trois saisons. Ne reste plus qu'à jouer pour l'honneur et pour préparer l'avenir.

Les joueurs du Vert & Or, quant à eux, veulent consolider leur 3e place au classement, rang qui devrait, en théorie, leur éviter une pénible visite sur le terrain du Rouge et Or en demi-finale .

L'attaque menée par Jérémi Roch, nommé joueur de la semaine au Québec, roule à plein régime. À ses deux derniers matchs, le Vert & Or a marqué 88 points.

Ce duel sera présenté samedi à 13 h à Radio-Canada.

Redmen contre Carabins

Depuis 2002, les visites des Redmen de McGill sur le terrain des Carabins se sont toutes conclues par un revers. La série devrait logiquement se poursuivre.

Les Carabins devront toutefois éviter de baisser la garde après une performance convaincante et surtout émotive contre le Rouge et Or. De leur côté, les hommes en rouge devront retrouver le sourire après avoir vu les Stingers leur souffler la victoire dans les dernières secondes du dernier match.

Les Carabins sont assurés de terminer la saison au pire au 2e rang du classement québécois. Certains y voient l'occasion d'utiliser des joueurs réservistes, mais pas le pilote des Bleus.

« Nous n'avons encore rien accompli cette saison, assure l'entraîneur-chef Danny Maciocia. Il nous reste deux semaines avant les éliminatoires et il faut s'assurer d'être une meilleure équipe quand nous aurons à jouer des parties sans lendemain. »

Justement, ce sera un match presque sans lendemain pour les Redmen, qui s'accrochent à de minces espoirs de participer aux éliminatoires. McGill a une victoire de moins au classement que les Gaiters de Bishop's.

Reste maintenant à surprendre avec une victoire contre les Carabins, ou encore contre le Vert & Or la semaine prochaine.

Gaiters contre Rouge et Or

Personne n'aime affronter le Rouge et Or sur son terrain. Parlez-en aux Gaiters de Bishop's. À leurs trois dernières visites à l'Université Laval, les Estriens ont perdu trois fois par un pointage cumulatif de 177 à 8.

Au premier duel de la saison entre les deux équipes, les Gaiters ont toutefois offert une bien meilleure résistance en s'inclinant 28-22.

Ce fut le dernier match de Duane John au poste de coordonnateur à l'attaque du Rouge et Or. D'ailleurs, John, qui a remis sa démission selon la direction de l'équipe, n'a plus été revu dans l'entourage du Rouge et Or et n'est toujours pas réapparu sur les écrans radars des journalistes québécois.

Son successeur, Justin Éthier, a connu un second départ fracassant avant de finalement voir les Carabins tenir tête à ses hommes, la semaine dernière, lors d'un très rare revers. Ses joueurs ne manqueront pas de motivation dimanche après-midi.

En s'inclinant dimanche, les Gaiters ne pourraient espérer mieux que de conclure la saison au 4e rang du classement, ce qui leur vaudrait, en principe, une autre visite au stade Telus, en demi-finale québécoise.

C'est pourquoi leur performance de dimanche revêt une importance capitale. Plus l'automne avance, plus le terrain du Rouge et Or est inhospitalier.

PLUS: