NOUVELLES

Record du monde de Maltais

19/10/2012 03:30 EDT | Actualisé 18/12/2012 05:12 EST

La Canadienne Valérie Maltais commence la saison comme elle l'a terminée : sur les chapeaux de roue.

Vendredi, la Québécoise a réussi une nouvelle marque mondiale au 1000 m à la première Coupe du monde de patinage de vitesse sur courte piste de la saison, à Calgary.

Maltais a brisé le record du monde dans sa vague de qualifications avec un chrono de 1 min 27 s 653/1000 pour conclure en tête de son groupe et accéder aux quarts de finale de samedi.

La patineuse de La Baie, qui a dominé les sélections nationales le mois dernier, a ainsi relégué aux oubliettes le record de 1:29,049 établi par la Chinoise Zhou Yang le 25 février 2010, aux Jeux olympiques de Vancouver.

« Je savais que je pouvais obtenir un record du monde parce que je l'ai fait lors des sélections canadiennes pour les Coupes du monde de l'automne à Calgary (en septembre), a dit Maltais. Avant de commencer ma course, j'ai dit à mon entraîneur que je patinerais vite pendant la course, mais je n'ai pas dit que j'essaierais de battre le record. La première ronde est le moment pour le faire parce qu'ensuite c'est plus stratégique pour assurer notre position. »

En mars dernier, Maltais avait terminé sa saison avec l'argent aux Championnats du monde, notamment grâce à sa victoire dans la super finale du 3000 m et sa 3e place au 1000 m.

Les Canadiennes Caroline Truchon (2e dans sa vague) et Jessica Hewitt (3e) ont rejoint Maltais pour le tour suivant du 1000 m.

Au 1500 m, Jessica Gregg a dominé son groupe pour accéder aux demi-finales. Marie-Ève Drolet et Marianne St-Gelais, 2es, ont aussi accédé aux demi-finales.

Chez les hommes, au 1000 m, Olivier Jean, avec le chrono le plus rapide (1:24,610), et François Hamelin sont passés au tour suivant en remportant leur vague respective. Par contre, l'Albertain Liam McFarlane, 3e, devra passer par le repêchage.

Hamelin en grande forme

Du côté des hommes, Charles Hamelin a amorcé sa saison en force.

Il a remporté ses vagues de qualifications autant au 1500 m (2:17,047) qu'au 500 m (40,367). Le patineur de Sainte-Julie passe donc respectivement en demi-finales et en quarts de finale dans ces disciplines.

L'autre Québécois en lice sur 1500 m, Guillaume Bastille, a joué de chance. Il a pris le 4e rang de sa vague, mais a obtenu sa qualification automatiquement puisqu'il a été victime d'obstruction. Le Canadien Michael Gilday s'est aussi qualifié pour les demi-finales.

Au 500 m, Charles Hamelin sera rejoint à l'étape suivante par son frère François ainsi que par Olivier Jean. Les athlètes sont tous deux arrivés 2e dans leur vague.

Ça s'est également bien déroulé pour les femmes sur cette distance.

Valérie Maltais a poursuivi sa domination en terminant première de sa vague avec un temps de 43,278, le plus rapide de la soirée. Marianne St-Gelais l'a imitée et les deux femmes se retrouveront en quarts de finale en fin de semaine. La Canadienne Jessica Hewitt a fini au dernier rang de son groupe.

Au deuxième 1000 m, qui sera disputé dimanche, les Canadiennes Caroline Truchon, Marie-Ève Drolet et Jessica Gregg ont toutes performé à la hauteur. Elles se sont qualifiées pour les quarts de finale en terminant respectivement 2e, 3e et 3e.

Sur cette même distance, du côté des messieurs, Guillaume Bastille, 4e, devra s'extirper du repêchage s'il veut patiner en quarts de finale au cours du week-end. Ses coéquipiers Michael Gilday et Liam McFarlane ont accédé directement aux rondes éliminatoires.

Sans surprise, les deux équipes de relais, masculin (5000 m) et féminin (3000 m), se sont hissées en demi-finales en terminant au premier rang de leur vague.

Les hommes (Michael Gilday, Charles et François Hamelin et Olivier Jean) en ont même profité pour établir une nouvelle marque mondiale. Ils ont parcouru les cinq kilomètres en 6:30,958.

PLUS: