NOUVELLES

Rabobank retire ses billes

19/10/2012 07:50 EDT | Actualisé 19/12/2012 05:12 EST

La banque néerlandaise Rabobank a annoncé, vendredi, qu'elle mettrait un terme à son partenariat dans le cyclisme professionnel masculin et féminin à la fin de l'année.

Cette décision a été prise après la publication, la semaine dernière, par l'Agence américaine antidopage (USADA) d'un rapport dénonçant un système de dopage sophistiqué mis au point par Lance Armstrong dans les équipes avec lesquelles il a remporté le Tour de France sept fois d'affilée.

Cependant, l'équipe continuera à rouler en 2013, mais sans logo sur ses maillots.

« Ce n'est pas possible pour les coureurs de passer maintenant dans une autre équipe », a déclaré le directeur financier de la banque néerlandaise, Bert Bruggink.

Rabobank honorera également les contrats des coureurs, dont le fer de lance du cyclisme néerlandais Robert Gesink et l'Espagnol Luis-Leon Sanchez, vainqueur d'étape sur le Tour de France 2012.

« Je pense que je suis le premier de la nouvelle génération. Nous étions justement sur le bon chemin ces dernières années. C'est un sentiment très amer de devoir payer la note pour ce qui s'est déroulé dans le passé, a indiqué Gesink. Tout ce que l'on fait maintenant vient après coup. Nous étions précisément en train de faire en sorte que les choses bougent. »

Rabobank, dont le partenariat s'élevait à 15 millions d'euros (19,4 millions de dollars) par an, estime que le document de l'USADA en dit long sur les pratiques qui ont cours dans le cyclisme professionnel.

« Nous n'avons plus la conviction que le monde cycliste professionnel international peut rendre ce sport propre et équitable. Nous ne croyons pas à des améliorations dans un avenir proche », a dit M. Bruggink.

Le directeur financier a cependant ajouté que Rabobank voulait trouver une solution pour continuer à soutenir la Néerlandaise et médaillée d'or olympique Marianne Vos, au moins jusqu'aux Jeux de 2016.

« L'annonce de l'arrêt de Rabobank comme commanditaire est dure et pose beaucoup de questions, a écrit la championne du monde en titre sur Twitter. Ce n'est pas une décision incompréhensible au vu des actuelles affaires de dopage, mais, hélas, elle touche beaucoup d'innocents dans notre sport. J'espère bien sûr que notre équipe (dames) pourra continuer dans la foulée d'une année pleine de succès. »

L'équipe Rabobank a participé à tous les Tours de France depuis 1984.

PLUS: