NOUVELLES

Le pétrole ouvre en hausse, soutenu par des perturbations de l'offre aux USA

19/10/2012 09:44 EDT | Actualisé 19/12/2012 05:12 EST

Les cours du pétrole ont ouvert en hausse vendredi à New York, soutenus par la fermeture provisoire de l'oléoduc Keystone transportant du brut du Canada vers les raffineries américaines, dans un contexte de prudence vis-à-vis de la zone euro.

Vers 13H25 GMT, le baril de référence pour livraison en novembre avançait de 79 cents à 92,89 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Le marché américain était porté par une perturbation sur le front de l'offre aux Etats-Unis avec "la fermeture jeudi de l'oléoduc Keystone qui transporte du brut du Canada jusqu'au Midwest" américain (centre), a remarqué Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

En effet, "cet oléoduc, que la société TransCanada a fermé pour trois jours à cause d'une anomalie, va obliger les raffineries à trouver en attendant des sources d'approvisionnement alternatives", a-t-il précisé, "ce qui apporte du soutien à court terme" au baril de référence.

Par ailleurs, les courtiers, qui espèrent depuis quelques jours des avancées sur une demande d'aide de l'Espagne, digéraient les derniers développements du sommet européen qui s'est achevé vendredi et n'a, comme prévu, pas donné plus de précisions sur ce dossier, se consacrant plutôt à l'union bancaire.

"Ce sommet n'a pas apporté d'avancées concrètes dans le dossier du sauvetage financier de l'Espagne, (...) mais le brut trouve du soutien ailleurs", a noté Matt Smith, de Schneider Electric, citant les tensions géopolitiques au Moyen-Orient.

Les dirigeants européens, notamment français et allemand, ont trouvé un compromis jeudi soir pour une mise en oeuvre "graduelle" de la supervision bancaire en 2013 permettant à la Banque centrale européenne de surveiller l'ensemble des 6.000 banques de la zone euro début 2014.

ppa/sl/sam

PLUS:afp