NOUVELLES

L'Agence spatiale canadienne dévoile des prototypes de robots pour l'exploration

19/10/2012 10:41 EDT | Actualisé 19/12/2012 05:12 EST

LONGUEUIL, Qc - L'Agence spatiale canadienne située à Longueuil a dévoilé vendredi une flotte d'une demi-douzaine de robots mobiles qui sont les précurseurs des véhicules qui pourraient un jour explorer la Lune ou Mars.

Ces robots terrestres s'inscrivent dans la développement d'une prochaine génération d'appareils pour l'exploration spatiale, a indiqué l'agence.

Ces astromobiles, qui atteignent la hauteur du genou d'une personne debout, peuvent travailler côte-à-côte et aider les astronautes à creuser ou dépister de petits espaces comme des grottes.

L'agence a aussi présenté un modèle de robot plus gros, une version à six roues pour l'exploration lunaire par exemple. Ce modèle peut être adapté pour permettre aux astronautes de se déplacer sur la Lune.

Le directeur général de l'exploration spatiale à l'agence, Gilles Leclerc, a expliqué que les versions finales ne pourraient être prêtes que dans huit ans.

Selon M. Leclerc, les robots lunaires et martiens qui sont actuellement en développement permettent au Canada de se positionner en tant que leader mondial. Il fait d'ailleurs remarquer que la NASA frappe déjà à la porte de l'Agence spatiale canadienne pour utiliser les appareils.

«En fait, la NASA nous a déjà demandé de travailler à l'avancement de ces technologies afin qu'elles puissent être utilisées lors d'une future mission», a-t-il ajouté.

M. Leclerc a fait remarquer que le Canada développe depuis longtemps des technologies utiles à l'industrie minière et celles-ci pourraient s'avérées utiles pour l'exploration spatiale.

«Une grande partie des activités prévues sur la Lune et Mars sont liées à la géologie et aux mines», a-t-il expliqué.

«Artémis», un robot léger à quatre roues de même que le plus grand modèle baptisé «robot léger d'exploration lunaire» sont de bons candidats pour la Lune, a indiqué M. Leclerc.

Iain Christie, le président de Neptec, l'entrepreneur principal pour le robot «Artémis», croit que le Canada est «aussi avancé que n'importe quel autre pays en ce qui a trait à la prochaine mission d'exploration lunaire.»

MacDonald, Dettwiler et Associés (MDA) et Neptec Design Group sont les entrepreneurs principaux dans la confection de plusieurs des robots canadiens.

PLUS:pc