NOUVELLES

La force du dollar contribue au recul des profits de McDonald's au 3e trimestre

19/10/2012 09:24 EDT | Actualisé 19/12/2012 05:12 EST

OAK BROOK, États-Unis - Les profits de McDonald's ont chuté de près de quatre pour cent au troisième trimestre, alors que la plus grande vigueur du dollar américain a affecté les résultats à l'international et que l'entreprise a fait face à une forte concurrence aux États-Unis.

Le géant de la restauration rapide, comptant 33 000 restaurants dans le monde, a traversé les récents temps durs grâce à ses prix réduits et les changements apportés fréquemment à son menu. Mais les pressions de l'économie mondiale et la concurrence accrue pèsent sur les résultats de la compagnie, qui génère deux tiers de ses ventes outremer.

Le chef de la direction Don Thompson a affirmé vendredi que ces tendances devraient probablement continuer à affecter les revenus et les profits de l'entreprise à court terme. Il a indiqué que les revenus dans les restaurants ouverts depuis au moins 13 mois, un indice clé, sont en recul pour l'instant en octobre.

L'action de la compagnie a perdu 2,61 $, ou 2,8 pour cent, à 90,25 $ dans les échanges d'avant-séance. Le titre est en recul de sept pour cent depuis le début de l'année.

McDonald's a ainsi fait état vendredi de profits en baisse, à 1,46 milliard $, ou 1,43 $ par action. Pour le trimestre correspondant de l'année précédente, les bénéfices avaient été de 1,51 milliard $, ou 1,45 $ par action. Les analystes s'étaient attendus à des profits de 1,47 $ par action, selon FactSet.

Le dollar américain plus fort a réduit le bénéfice net de 8 cents par action. Quand le billet vert est plus vigoureux, les ventes à l'international se traduisent par des dollars moindres en retour.

Les revenus au troisième trimestre ont été quasi inchangés, à 7,15 milliards $, comparativement à 7,17 milliards $ un an plus tôt. Les analystes projetaient des revenus de 7,17 milliards $.

Les revenus dans les restaurants ouverts depuis au moins 13 mois ont crû de 1,9 pour cent globalement, incluant un bond de 1,2 pour cent aux États-Unis, où McDonald's dit faire face à une «concurrence élargie».

PLUS:pc