NOUVELLES

Jean-Marc Ayrault veut rassurer l'Asie: "l'euro va continuer"

19/10/2012 11:53 EDT | Actualisé 19/12/2012 05:12 EST

Le Premier ministre français Jean-Marc Ayrault a voulu apporter samedi à Manille "un démenti formel aux prophètes de mauvaise augure" qui parient sur la fin de l'euro et assuré que la monnaie unique allait "continuer".

"L'euro, c'est l'acquis de l'Histoire et c'est ça qui serait en danger, que nous prendrions le risque d'abandonner? Je vous rassure: malgré les prophètes de mauvaise augure, l'euro va continuer", a déclaré M. Ayrault lors d'un Forum économique organisé à Manille.

La veille, il avait confié à la presse que tous ses interlocuteurs en Asie du Sud-Est, influencés par la "presse anglo-saxonne, en particulier britannique", s'interrogeaient sur l'avenir de l'euro et craignaient une sortie de la Grèce de la zone euro.

"L'Union européenne, c'est le plus grand marché du monde, avec 460 millions de consommateurs, c'est une chance extraordinaire", a souligné M. Ayrault, ajoutant que l'Europe est aussi "un foyer d'innovation (...) et un continent stable, apaisé, sûr", a-t-il fait valoir.

"Nous avons obtenu l'union bancaire, la supervision des banques, l'intervention de la Banque centrale européenne (...) donc vous pouvez avoir confiance dans l'euro", a-t-il souligné, relevant que la "phase de déstabilisation" économique actuelle venait de la "crise des +subprimes+ partie des Etats-Unis" en 2008.

Il a remercié les Philippines de "contribuer, via le Fonds monétaire international, aux facilités financières accordées à l'Europe".

"Je sais qu'il y a eu un débat chez vous, ce n'était pas évident mais vous avez pris une décision courageuse, je veux vous en remercier", a-t-il lancé.

mat/jr

PLUS:afp