Les Tigers écrasent les Yankees 8-1 et balaient la série de championnat

Publication: Mis à jour:
TIGERS DETROIT
Les Tigers célèbrent leur victoire, le 18 octobre 2012. (AP) | AP

DÉTROIT - Max Scherzer a poursuivi la superbe séquence des partants des Tigers de Detroit dans un gain de 8-1 face aux Yankees de New York, qui ont été balayés en quatre parties dans la série de championnat de l'Américaine.

Miguel Cabrera et Jhonny Peralta ont tous deux frappé des circuits de deux points au cours d'une quatrième manche de quatre points des Tigers contre C.C. Sabathia, qui a été incapable de reporter l'élimination des siens.

«Ouais, on a réussi, a dit Cabrera. C'est une sensation incroyable. (...) Quatre victoires de plus, les gars. Quatre victoires de plus.»

Peralta a ajouté un autre circuit en solo en septième, tandis qu'Austin Jackson a complété la marque quelques frappeurs plus tard avec une autre longue balle, elle aussi en solo.

C'est la première fois en 32 ans que les Yankees sont balayés en séries éliminatoires.

Scherzer a accordé son premier coup sûr en sixième manche, un triple à Eduardo Nunez.

«Mon changement de vitesse et ma glissante fonctionnaient vraiment bien, a analysé Scherzer. Quand je peux compter sur ces lancers en plus de ma rapide, ça me rend plutôt efficace.»

Et comment. Le partant des Tigers quittera après cinq manches et un tiers, ayant accordé un point sur deux coups sûrs, autant de buts sur balles et 10 retraits sur des prises.

Sabathia lui n'a pas franchi la quatrième. Après six points — cinq mérités — sur 11 coups sûrs et trois buts sur balles en trois manches et deux tiers, le gérant Joe Girardi la retiré de la rencontre.

Le frappeur désigné Delmon Young a été choisi le joueur par excellence de la série. Il a maintenu une moyenne de ,353 avec deux circuits et six points produits.

De nouveau, Alex Rodriguez a été laissé de côté par Girardi. Il est entré dans le match à titre de frappeur suppléant au cours de la sixième manche. Avec deux hommes sur les sentiers, Rodriguez n'a pu faire mieux qu'un faible ballon au champ centre.

C'est la 11e fois que les Tigers sont couronnés dans l'Américaine, la première depuis 2006. Ils profiteront de cinq jours de congé avant d'affronter les Giants de San Francisco ou les Cardinals de St. Louis, champions en titre, en Série mondiale.

La formation de Detroit, éliminée en série de championnat par les Rangers du Texas l'an dernier, a trouvé des renforts sur le marché des joueurs autonomes, notamment auprès de Prince Fielder. L'engouement créé par cette embauche s'est un peu estompé alors que les Tigers montraient une fiche de 26-32 après 58 matchs, mais ils ont finalement dépassé les White Sox de Chicago au cours des 10 dernières parties de la campagne pour remporter le titre de section avec une fiche de 88-74, égalant les Cards pour le plus petit nombre de victoires parmi les 10 équipes admises en séries.

Mais leur rotation a tout simplement été impeccable depuis.

Scherzer, Justin Verlander, Anibal Sanchez et Doug Fister n'ont permis que deux points mérités aux Yankees, qui ont été blanchis une fois et n'ont marqué que six points en tout dans cette série.

«C'est incroyable. Ce qui explique pourquoi nous nous retrouvons où nous sommes présentement, c'est la performance de nos lanceurs, a indiqué Cabrera. Wow!»

Après des victoires en 2006 et l'an dernier, les Tigers deviennent la première équipe à gagner trois séries consécutives contre les Yankees, selon STATS.

Après avoir marqué lors de seulement trois des 39 manches de la série, les Yankees retourneront à New York pour y affronter de déplaisantes questions sur leur avenir après d'horribles séries à l'attaque, au cours desquelles des étoiles ont été clouées au banc et certains joueurs ont commencé à montrer des signes inquiétants d'usure et de vieillissement.

Rodriguez, le troisième-but de 275 millions $ US, ne faisait pas partie de la formation partante pour la troisième fois des présentes séries. Derek Jeter et Mariano Rivera ont quant à eux manqué à l'appel en raison de blessures — celle de Jeter est survenue dans le premier match contre les Tigers.

Les Yankees subissent quant à eux un premier balayage depuis la victoire en trois parties des Royals de Kansas City dans la série de championnat de 1980. La dernière fois qu'ils avaient été balayés dans une série au meilleur de sept rencontres était en 1976, alors que la Grosse Machine rouge des Reds de Cincinnati avait enlevé les honneurs de la Série mondiale.

Il s'agit d'un cinquième balayage contre les Yankees en séries. Ces derniers n'ont jamais mené au pointage, tout comme face aux Dodgers de Los Angeles, lors de la Série mondiale de 1963.