NOUVELLES

Syrie: raids aériens dans le nord, l'armée tente d'avancer dans le centre

18/10/2012 03:33 EDT | Actualisé 17/12/2012 05:12 EST

L'aviation syrienne bombardait jeudi le nord du pays pour empêcher les rebelles d'étendre leur emprise alors que dans le centre l'armée tentait une fois de plus de s'emparer de la localité rebelle de Qoussair, assiégée depuis des mois.

L'armée syrienne a mené jeudi matin de nouveaux bombardements aériens sur Maaret al-Noomane, une ville clé sous contrôle rebelle dans le nord de la Syrie, a constaté un journaliste de l'AFP.

Des chasseurs-bombardiers ont survolé Maaret al-Noomane et sa région aux premières heures de la matinée, faisant de brefs passages à basse altitude pour larguer au moins cinq bombes sur la ville et sa périphérie est.

Aucun bilan de ces bombardements n'était encore disponible en milieu matinée.

Des mitrailleuses lourdes de la rébellion sont entrées en action à plusieurs reprises pour tenter d'abattre ces avions, mais sans succès. Mercredi, un hélicoptère de l'armée avait été abattu par les rebelles, alors qu'il survolait la ville à moyenne altitude.

Les tirs d'artillerie ont quant à eux baissé d'intensité par rapport à la semaine dernière, a-t-on constaté. Quelques tirs de roquettes s'abattent de façon irrégulière et au hasard sur la ville.

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), les avions de combat ont bombardé jeudi les localités de Maarhtat et Bsida -où la veille un hélicoptère a été abattu par les rebelles- près de Maaret al-Noomane, dans le nord du pays.

Dans le même secteur, les combattants de l'Armée syrienne libre (ASL) et les jihadistes du Front al-Nosra bombardaient jeudi matin la base militaire de Wadi Daif encore sous contrôle de l'armée, selon l'OSDH.

Repoussées de la ville il y a moins de deux semaines, près de 250 militaires fidèles au régime de Bachar al-Assad y ont trouvé refuge, selon les rebelles, et une grande quantité de matériels et munitions y seraient entreposés.

Dans la région centrale de Homs, Qoussair était bombardé une nouvelle fois. Cette ville est totalement assiégée par les troupes gouvernementales qui ont pris plusieurs villages aux alentours ces derniers jours, précise l'OSDH.

A Alep, principale ville du nord du pays, l'armée a pilonné les quartiers rebelles de Chaar (est) et de Soukkari (sud-ouest) ainsi que deux villages limitrophes Hraitane et Tell Rifaat.

Enfin dans le quartier de Yarmouk à Damas, neuf corps ont été retrouvés, selon l'ONG basée en Grande-Bretagne et qui s'appuie sur un réseau de médecins et de militants sur le terrain.

kam-hba/sk/sw

PLUS:afp