NOUVELLES
18/10/2012 03:10 EDT | Actualisé 18/12/2012 05:12 EST

Québec: arrestation d'un pirate qui aurait attaqué le site du gouvernement

La police fédérale canadienne a annoncé jeudi l'arrestation d'un employé du parlement fédéral accusé d'avoir bloqué le site internet du gouvernement québécois au printemps dernier, en plein conflit étudiant.

Janvier Doyon-Tremblay, 28 ans, est soupçonné d'avoir profité "des privilèges administratifs" obtenus alors qu'il était employé de la Chambre des Communes pour infiltrer "le principal site web du gouvernement du Québec" et y télécharger "un programme malveillant", indique la Gendarmerie royale du Canada (GRC) dans un communiqué.

Les autorités précisent au conditionnel que cela "aurait" occasionné la panne du site en question pendant deux jours.

Au cours de l'enquête, la police a découvert que M. Doyon-Tremblay, en plus d'être employé du parlement, était également sous contrat avec la GRC.

"Après l'incident, des mesures ont été prises pour préserver l'intégrité et la sécurité des (...) réseaux", de la police fédérale et de la Chambre des Communes, assure la GRC.

L'attaque dont est accusé le présumé pirate est intervenue en plein "printemps érable", un confit social sans précédent dans l'histoire de la province francophone né du rejet par une partie de la population de la forte hausse -désormais annulée- des frais d'inscription à l'université.

Dans ce contexte de manifestations parfois violentes et de crispation politique, qui a conduit aux élections anticipées et à la chute du gouvernement libéral alors en place, la branche québécoise du collectif de pirates informatiques Anonymous avait revendiqué le blocage d'une douzaine de sites gouvernementaux du Québec.

Cette action, qui visait à soutenir le mouvement étudiant, avait eu lieu un mois après l'attaque pour laquelle est poursuivi M. Doyon-Tremblay.

sab/via/bdx

PLUS:afp