NOUVELLES

Nouvelle apparition d'un diplomate saoudien aux mains d'Al-Qaïda au Yémen

18/10/2012 01:50 EDT | Actualisé 17/12/2012 05:12 EST

Un diplomate saoudien aux mains d'Al-Qaïda au Yémen depuis fin mars a appelé à nouveau les autorités de Ryad à satisfaire aux exigences de ses ravisseurs pour qu'il retrouve la liberté, indique jeudi le centre américain de surveillance des sites islamistes SITE.

Dans une vidéo de près de quatre minutes, Abdallah al-Khalidi, estime que le gouvernement a fait "un pas dans la bonne direction" en libérant des prisonnières liées à Al-Qaïda, mais doit élargir plus de détenus.

Le 23 avril, les autorités saoudiennes avaient annoncé la libération de cinq prisonnières liées à Al-Qaïda en parlant de décisions de la justice qui n'ont rien à voir avec les demandes des ravisseurs d'un diplomate saoudien au Yémen.

"Je suis un citoyen saoudien qui a servi le gouvernement saoudien dans plus d'un endroit", a souligné M. Khalidi dans son appel, en s'interrogeant: "Est-ce que je ne mérite pas pour cela d'être libéré en échange de quelques femmes et de quelques cheikhs ?".

Il rappelle qu'Israël avait libéré il y a un an plus de 1.000 Palestiniens en échange d'un soldat, Gilad Shalit, qui avait été enlevé par des islamistes à Gaza.

Le diplomate saoudien avait appelé déjà à deux reprises le roi Abdallah d'Arabie saoudite à faciliter sa libération en accédant aux exigences d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa).

En avril, le ministère saoudien des Affaires étrangères avait annoncé qu'Aqpa réclamait la libération d'islamistes, dont des femmes, emprisonnés en Arabie saoudite, et une rançon, sans en préciser le montant, en échange de la libération du diplomate, enlevé à Aden, dans le sud du Yémen.

bur/mh/feb

PLUS:afp