NOUVELLES

Maroc: des sources gouvernementales démentent la destruction de gravures préhistoriques

18/10/2012 08:35 EDT | Actualisé 18/12/2012 05:12 EST

Des sources gouvernementales ont démenti jeudi la destruction de gravures préhistoriques par des salafistes dans les montagnes du Haut-Atlas, dans le sud du Maroc, a rapporté l'agence marocaine de presse MAP.

"Des sources gouvernementales ont qualifié de +sans fondement+ l'information (...) au sujet de la destruction par des salafistes de gravures sur pierre datant de l'ère préhistorique dans la région du Haut-Atlas", a indiqué la MAP.

Confirmant une information donnée par plusieurs médias marocains dont le journal arabophone As-Sabah, un responsable de la Ligue amazighe des droits de l'Homme (LADH), Aboubakr Anghir, a affirmé mercredi à l'AFP que des "gravures sur pierre représentant le soleil", situées dans le massif du Toubkal et vieille "de plus de 8.000 ans", avaient "été détruites il y a quelques jours par des salafistes".

"L'une des gravures est appelée +la plaque du soleil+ et elle est antérieure à la présence des phéniciens au Maroc", avait-il poursuivi, notant avoir "envoyé un courrier au ministère de la Culture, mais sans réponse pour l'heure".

La représentation du soleil peut être considérée par certains mouvements fondamentalistes comme une représentation d'une divinité et une "idolâtrie", contraire à l'unicité de Dieu.

gk/cnp

PLUS:afp