NOUVELLES

Le père du ski français s'éteint à 100 ans

18/10/2012 08:36 EDT | Actualisé 18/12/2012 05:12 EST

Premier médaillé olympique français en ski alpin et l'un des pères de l'École du ski français, Émile Allais est mort jeudi à l'âge de 100 ans.

Fils de boulanger né à Megève, il avait remporté la médaille de bronze du combiné aux Jeux de Garmisch-Partenkirchen en 1936.

Défenseur du virage en parallèle en opposition au chasse-neige proposé par les Autrichiens, Allais a été le premier moniteur de l'École du ski français fondée dès 1937. Il se rendra jusqu'aux États-Unis pour enseigner sa méthode.

En 1948, il s'installe à Québec où il gère la nouvelle station du mont Saint-Sacrement près de Valcartier. L'équipe canadienne s'y entraîne parfois sous sa supervision.

Visionnaire et concepteur, il contribue à l'aménagement de grandes stations comme Squaw Valley, en Californie, ainsi que Courchevel, La Plagne et Vars, dans les Alpes françaises. Il est le premier à recourir aux chenillettes pour damer les pistes.

Il a introduit les skis métalliques en France en s'inspirant du modèle proposé par l'Américain Howard Head.

Les Allais 60 de la firme française Rossignol ont permis à Jean Vuarnet de récolter une médaille olympique, à Squaw Valley, en 1960.

PLUS: