NOUVELLES

Le Masters 1000 Paris-Bercy pourrait avoir lieu en février à partir de 2014

18/10/2012 09:08 EDT | Actualisé 18/12/2012 05:12 EST

Le Masters 1000 de Paris-Bercy, disputé autour de la Toussaint depuis ses débuts en 1986, pourrait avoir lieu en février à partir de 2014, a confié son nouveau directeur Guy Forget jeudi.

"Le souhait d'avoir une saison plus courte a obligé l'ATP d'avancer le Masters de Londres. Or rester collé au Masters est extrêmement dangereux pour nous. Il est très probable qu'on ne le restera pas dans le calendrier 2014.", a déclaré l'ancien capitaine de Coupe Davis au cours d'un point-presse.

Contrairement aux années précédentes, le tournoi de Paris-Bercy (27 octobre-4 novembre) aura cette fois lieu la semaine précédent le Masters, qui réunit les huit meilleurs de la saison, ce qui risque de refroidir quelques unes des vedettes susceptibles de se préserver sur le bal de fin d'année.

"Il faut qu'on trouve une solution de repli, qu'on sorte de cette date là", a martelé Forget qui "espère que l'ATP se prononce lors du Masters" en novembre.

"Je ne pense pas qu'ils attendront plus longtemps car il y a plein d'autres tournois concernés par un éventuel changement", a-t-il ajouté. Concernant Bercy, qu'il a remporté en tant que joueur en 1991, Forget estime qu'il y a "plusieurs pistes" pour une nouvelle date, sachant que celle de février tient la corde.

"Je pense que ce serait plutôt profitable. De dernier on deviendrait le premier Masters 1000 de l'année. On passerait d'un extrême à l'autre mais des deux extrêmes je préfère cette option."

"Cela viendrait certes rapidement après l'Open d'Australie et la Coupe Davis mais en début de saison on aura des joueurs a priori reposés et en plus les meilleurs joueurs actuels sont Européens. Si on avait trois Américains dans les quatre premiers ce serait plus compliqué", a-t-il ajouté.

Guy Forget n'a cependant pas caché qu'un éventuel changement de date risque de poser un gros problème en termes de disponibilité du Palais omnisports de Paris-Bercy qui doit entrer en travaux après la fin de l'édition 2013.

"Il est possible que sur une édition, celle de 2015, on ait des problèmes pour faire le tournoi à Bercy. Il faudrait alors probablement qu'on réfléchisse à un autre lieu", a-t-il admis, sans vouloir en dire davantage.

"On met la charrue avant les boeufs, on en reparlera lorsque le calendrier sera entériné", a conclu Forget tout en avouant que, à ce niveau-là, "ce serait plus facile si le tournoi reste programmé en novembre".

jk/alh

PLUS:afp