NOUVELLES

La GRC met la main sur un cyberpirate ayant travaillé aux Communes

18/10/2012 02:23 EDT | Actualisé 18/12/2012 05:12 EST

OTTAWA - Un informaticien ayant travaillé à la Chambre des communes a été arrêté par la GRC pour avoir commis des attaques sur le principal site Web du gouvernement du Québec le printemps dernier.

Janvier Doyon-Tremblay, âgé de 28 ans, aurait infiltré le réseau et obtenu des privilèges administratifs le 27 avril 2012 en utilisant un programme malveillant. Le site Web avait été fermé pendant plus de deux jours.

Le présumé pirate informatique travaillait à l'époque pour la Chambre des communes et la Gendarmerie royale du Canada. Il a toutefois été suspendu de ses fonctions au mois de mai 2012, lorsque des soupçons ont commencé à planer sur lui.

Doyon-Tremblay, qui s'est par la suite trouvé un emploi au Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada, est accusé de deux chefs d'utilisation non autorisée d'ordinateurs et d'un chef de méfait concernant des données.

Arrêté vendredi dernier, il a été libéré sous promesse de comparaître devant la Cour provinciale de l'Ontario le 26 novembre, à Ottawa.

Par voie de communiqué, la police fédérale affirme que des mesures ont été prises depuis le crime afin de préserver l'intégrité et la sécurité des réseaux informatiques de la Chambre des communes et de la GRC.

En entrevue téléphonique, la caporale Lucy Shorey a précisé que cette arrestation n'avait rien à voir avec l'attaque coordonnée par Anonymous de huit sites Web du gouvernement québécois, en mai 2012.

Mercredi, le gouvernement du Canada a annoncé son intention de consacrer 155 millions $ sur cinq ans pour renforcer la sécurité de ses systèmes informatiques.

PLUS:pc