NOUVELLES

Des heurts éclatent lors des manifestations anti-austérité en Grèce

18/10/2012 10:54 EDT | Actualisé 18/12/2012 05:12 EST

ATHÈNES, Grèce - Des centaines de jeunes grecs ont attaqué la police jeudi à Athènes à l'aide de boules imbibées d'essence, de bouteilles et de morceaux de marbre lors des manifestations contre l'austérité. Les syndicats avaient appelé jeudi à une nouvelle grève générale de 24 heures.

Les forces de police ont dispersé la foule en faisant usage de gaz lacrymogènes et de grenades sur la place Syntagma, devant le parlement grec, séparant la manifestation en deux.

Les autorités estiment qu'environ 70 000 personnes ont pris d'assaut les rues d'Athènes pour cette deuxième grève générale en moins d'un mois.

Les manifestants ont dénoncé le nouveau train de mesures d'austérité pour 2013-2014, exigés par les bailleurs internationaux du pays pour accorder à Athènes une nouvelle tranche d'aide.

La police de la capitale avait été placée en alerte pour éviter les violences qui ont émaillé les précédentes manifestations, souvent provoquées par des groupes anarchistes.

Cette grève générale a complètement paralysé les services publics, les transports aériens, les services de taxi et de traversiers, en plus de forcer la fermeture des commerces, d'écoles et d'hôpitaux.

La Grèce négocie avec la Banque centrale européenne, le Fonds monétaire international et la Commission européenne sur la mise en place de nouvelles mesures d'austérité de 13,5 milliards d'euros en plus des coupes budgétaires déjà engagées.

PLUS:pc