NOUVELLES

Damas accuse Ankara et Ryad de transférer des combattants d'Al-Qaïda

18/10/2012 08:11 EDT | Actualisé 18/12/2012 05:12 EST

Le gouvernement syrien a accusé jeudi Ryad et Ankara, qui soutiennent la rébellion, d'avoir signé un "pacte" avec Al-Qaïda pour organiser le transfert de combattants du réseau extrémiste vers la Syrie, dans des lettres adressées à l'ONU.

"Nous avons des informations confirmées selon lesquelles des parties liées à Al-Qaïda ont conclu un pacte entre le réseau et des parties turques et saoudiennes prévoyant le transfert de combattants d'Al-Qaïda vers la Syrie à partir de la Turquie", indique le ministère des Affaires étrangères cité par l'agence officielle Sana.

Dans des lettres adressées au chef de l'ONU Ban Ki-moon et à la présidence du Conseil de sécurité, le ministère note qu'il y a de plus en plus de "preuves sur l'implication de pays dont l'Arabie saoudite, le Qatar et la Turquie, dans le soutien et l'armement des groupes terroristes en Syrie, contribuant ainsi à ruiner les perspectives de dialogue et de solutions pacifiques".

Le ministère a appelé le Conseil de sécurité à "oeuvrer sérieusement pour neutraliser les terroristes et épuiser leurs sources de financement".

Damas qualifie de "terrorisme" la révolte qui a démarré mi-mars 2011 et s'est militarisée face à la répression menée par le régime. Le pouvoir ne cesse d'accuser Ryad, Doha et Ankara d'armer, de financer et d'abriter les rebelles.

Plus de 33.000 personnes, en majorité des civils, ont été tués en 19 mois de conflit, selon une ONG syrienne.

rim/ram/sk/cnp

PLUS:afp