14e campagne des tasses du Club des petits déjeuners : un café avec Jean-Luc Mongrain (PHOTOS)

Publication: Mis à jour:
JEANLUC MONGRAIN
Jean-Luc Mongrain pour la campagne des tasses du Club des petits déjeuners du Québec. (Crédit photo: Marie-Josée Roy / Huffington Post Québec) | Huffington Post

La 14e édition de la campagne des tasses du Club des petits déjeuners du Québec a pris son envol jeudi matin, alors que Jean-Luc Mongrain, porte-parole de la promotion depuis ses débuts, et Daniel Germain, fondateur de l'organisme, ont bu un café en compagnie des clients du dépanneur Couche-Tard du Palais des Congrès, à Montréal.

La campagne de financement est devenue au fil des ans une belle tradition. Au coût de 3,50$ l'unité, les gens peuvent se procurer une jolie tasse colorée, signée de la main de Jean-Luc Mongrain. Un ensemble de quatre morceaux est aussi disponible au montant de 13$. Tous les profits de la vente sont directement versés au Club des petits déjeuners, dont la mission consiste à offrir un repas nourrissant aux enfants de milieux défavorisés avant que ne débute leur journée d'école. Cette année, 100 000 tasses ont été mises en circulation dans les magasins Couche-Tard de la province, et on espère bien sûr toutes les liquider.

De toutes les activités de sensibilisation organisées par le Club des petits déjeuners au cours de l'année, la mise en marché des tasses constitue l'une de celles qui rapporte le plus de visibilité à la fondation, a soutenu Daniel Germain.

« Quand on a lancé la campagne des tasses, c'était la première fois que le logo du Club se rendait dans les maisons des gens, a expliqué l'homme d'affaires. Pour nous, c'était extraordinaire. Et on avait un personnage tellement crédible en la personne de Jean-Luc Mongrain, qui représente un peu l'intégrité, qui incitait le public à soutenir la cause. Dans le monde d'aujourd'hui, de voir une telle promotion durer 14 ans, c'est formidable. »

Ambassadeur naturel

C'est lorsqu'il était à la barre de l'émission d'affaires publiques Mongrain de sel, sur les ondes de TVA, que le visage de Jean-Luc Mongrain a été choisi pour représenter le mouvement des tasses. Daniel Germain était en train de mettre sur pied le Club des petits déjeuners, et il avait été interpellé par une virulente sortie que l'animateur avait effectuée, en ondes, à propos des joueurs des Nordiques de Québec qui recevaient gratuitement des déjeuners dans leur avion, aux frais de grosses compagnies. Mongrain avait alors fait le lien avec les bambins qui se rendent en classe le ventre vide chaque matin. Il n'en fallait pas plus à Daniel Germain pour faire de la tête d'affiche son allié dans cette grande aventure.

« C'était une association tellement logique, a-t-il souligné. Jean-Luc est le défenseur de la veuve et de l'orphelin, l'homme qui se bat contre l'injustice. Dans notre société, qu'il y ait encore des enfants qui ne déjeunent pas, c'est une grande injustice. »
Plus d'une décennie plus tard, le porte-parole prend toujours son rôle extrêmement au sérieux.

« On oublie que la plus grande richesse naturelle que nous avons, ce sont les enfants, a déclaré Jean-Luc Mongrain. On n'oublierait jamais d'entretenir son potager; on comprend que, si on ne s'en occupe pas, il n'arrivera rien. Avec nos enfants, c'est la même chose. C'est leur vie et leur avenir qui se joue, le matin, quand ils se lèvent. On le dit et on le répète, mais c'est vrai : ventre affamé n'a pas d'oreilles. »

Gâté par le destin, mais issu d'un milieu modeste, le journaliste se fait un devoir de s'impliquer socialement, justement pour redonner un peu à la vie tout ce qu'elle lui a apporté.

« Il ne faut jamais oublier d'où on vient, a-t-il rappelé. Moi, je viens d'un milieu humble. J'ai été élevé sur la rue Saint-Hubert, au coin de Jarry. Mon univers, c'était la ruelle et les dessous de galeries. Je ne m'en plains pas; j'ai eu une jeunesse extraordinaire, avec des parents qui m'ont nourri de leur présence et de leur amour. Je n'ai pas de difficulté à demeurer conscient de la réalité des gens. La vie nous emmène ailleurs, mais on a des racines. »

On peut en savoir plus sur le Club des petits déjeuners du Québec en consultant le www.clubdejeuners.org ou encore le www.facebook.com/clubdejeuners.

EN PHOTOS:

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
Campagne des tasses du Club des petits déjeuners
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Filed by Myriam Lefebvre