NOUVELLES
18/10/2012 12:20 EDT | Actualisé 18/12/2012 05:12 EST

Centre d'emploi pour les ex-employés de RIM en Ontario

La Ville de Waterloo, où Research In Motion a son siège social, tend la main aux anciens employés du fabricant du BlackBerry et de ses sous-traitants qui ont perdu leur poste, à la suite des compressions à RIM au cours des derniers mois.

L'hôtel de ville de la localité abrite depuis lundi un bureau d'emploi pour ces travailleurs en haute technologie, en vente et en marketing. Leur nombre est estimé à plus de 3000, dont 1000 à RIM.

Waterloo veut aider ces employés à se trouver un poste dans une autre entreprise de la région, qui a été qualifiée de Silicon Valley du Canada. La région compte près de 1000 compagnies qui oeuvrent dans le secteur technologique, employant plus de 30 000 travailleurs, selon la Ville.

Le bureau d'emploi est financé par les trois paliers de gouvernement ainsi que par des entreprises. L'organisation Communitech, qui fait partie du partenariat, affirme avoir aidé 500 personnes jusqu'à maintenant.

Déboires

RIM a annoncé en juin dernier la mise à pied de 5000 de ses employés dans le monde, dans le cadre d'un plan de restructuration.

La compagnie mise sur la nouvelle plateforme 10 de son BlackBerry pour relancer ses ventes et rassurer ses actionnaires.

PLUS: