NOUVELLES

Sans-abri : Duflot veut "éviter le retour à la rue à la sortie de l'hiver"

17/10/2012 04:06 EDT | Actualisé 17/12/2012 05:12 EST

PARIS - PARIS (Sipa) -- Interpellée mercredi par les associations d'aide aux sans-abri, Cécile Duflot dévoile, dans un entretien paraissant jeudi dans La Croix, un plan hivernal qui se veut durable. "Sur cinq ans, nous voulons créer 5.000 places d'hébergement d'urgence", promet la ministre de l'Egalité du territoire et du Logement dont l'objectif est d'"éviter le retour à la rue à la sortie de l'hiver".

Ne pas séparer les familles s'impose comme l'une des priorités Cécile Duflot. " Je sollicite l'ensemble de mes collègues ministres qui ont la possibilité de mobiliser des lieux publics pour trouver de nouveaux sites à ouvrir, et notamment des lieux qui peuvent accueillir des familles. Je n'accepte pas que dans notre pays, on sépare les enfants des parents lorsque ces derniers n'ont pas les moyens de se loger ", explique-t-elle dans les colonnes du quotidien.

Ce plan d'urgence, qui démarre le 1er novembre, mobilise 50 millions d'euros. Cette somme, affirme la ministre, sera consacrée " à l'ouverture de nouveaux lieux d'accueil " ainsi qu'à " l'accompagnement et au suivi social des personnes qui sont hébergées à l'hôtel ".

"En période de redressement des finances publiques, le gouvernement a fait des choix, et notamment celui de donner des moyens supplémentaires à la politique de l'hébergement", poursuit-elle en précisant qu'en 2013, le budget de l'hébergement d'urgence augmentera de 13 %.

La lettre ouverte que les associations d'aide aux sans-abri ont adressée à Cécile Duflot mercredi pointait l'urgence de la situation, notamment en région parisienne. " A Paris, une cinquantaine de familles sont refoulées tous les soirs, et en Seine-Saint-Denis, 117 enfants étaient sans abri à la veille de la rentrée scolaire ", dénonce le collectif qui regroupe 33 associations, dont la Croix-Rouge française, la Fondation Abbé Pierre et ATD Quart-Monde. Message entendu par la ministre, qui explique que la moitié de l'enveloppe de 50 millions d'euros sera attribuée à l'Ile-de-France. " L'autre moitié des crédits ira là où les besoins sont les plus pressants, comme à Toulouse et dans la Somme ", précise-t-elle.

Dans cette tribune, les associations estiment que " 150.000 personnes sont à la rue " en France. De son côté, Cécile Duflot met en avant l'effort du gouvernement sur les solutions d'hébergement d'urgence. " L'an dernier, il y avait 15.188 places ouvertes au plus fort de l'hiver. Pour cette année, nous avons déjà identifié 18.000 places mobilisables, et nous travaillons encore pour identifier des solutions supplémentaires ".

" Sur cinq ans, nous voulons créer 5.000 places d'hébergement d'urgence. Si on y ajoute le logement accompagné, un total de 15.000 places seront ouvertes sur le quinquennat, conformément à l'engagement du président de la République ", se félicite la ministre. Mais la priorité reste l'" hébergement pérenne ". Pour ce faire, Cécile Duflot a demandé à Christophe Robert, directeur adjoint de la Fondation Abbé Pierre, et à Alain Régnier, le délégué interministériel pour l'hébergement et l'accès au logement, de " travailler sur la mise en place de cette nouvelle logique dans le cadre du rapport qu'ils vont [lui] remettre fin novembre ".

" J'ai sur cette question un appui très fort de sa part ", affirme Cécile Duflot à propos du Premier ministre Jean-Marc Ayrault, qui a adressé mardi aux préfets une circulaire les incitant à mettre en place des projets territoriaux. Une autre circulaire, qui devrait être cosignée par son collègue de l'Intérieur Manuel Valls, prévoit de demander " aux préfets de reloger des familles menacées d'expulsion et bénéficiaires du droit au logement au titre de la loi Dalo, avant qu'elles ne soient mises à la rue ". " Nous nous donnons tous les moyens de répondre à la crise pour que cet hiver ne ressemble pas aux hivers précédents ", conclut la ministre, qui prépare la conférence nationale de lutte contre l'exclusion organisée les 10 et 11 décembre.

cmo/mw

PLUS:pc