NOUVELLES

Raids aériens dans le nord-ouest de la Syrie, combats près de Damas (ONG)

17/10/2012 05:01 EDT | Actualisé 16/12/2012 05:12 EST

L'armée syrienne menait des raids aériens mercredi sur les alentours de Maaret al-Noomane, ville stratégique du nord-ouest du pays aux mains des insurgés, et bombardait les localités rebelles proches de Damas, rapporte une ONG syrienne.

"Les forces aériennes syriennes ont mené pas moins de six raids depuis ce matin, essentiellement sur les villages de Deir Charqi, Maarhtat et Bsida à l'est de Maaret al-Nomane", dans la province d'Idleb, indique l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

En prenant Maaret al-Noomane le 9 octobre, les insurgés ont coupé un important axe routier et attaquent depuis systématiquement tous les renforts l'empruntant.

Près de cette ville, des affrontements violents secouaient le village de Maarhtat, après une attaque rebelle contre un convoi de l'armée comprenant six chars qui étaient en route pour prêter main forte aux soldats cantonnés dans la la base stratégique de Wadi Deif, la plus importante d'Idleb.

Les raids, menés depuis plusieurs jours par le régime, visent à dégager la voie aux renforts de l'armée, qui doivent nécessairement emprunter l'autoroute principale, les régions rurales alentour étant tenues par la rébellion.

Dans la deuxième ville de Syrie, à Alep (nord), au moins cinq personnes ont péri mercredi dans des bombardements des forces loyalistes et de violents affrontements entre soldats et rebelles dans des localités de la province.

Ces derniers ont attaqué aux roquettes une base militaire dans le quartier de Ramoussa, selon l'OSDH.

Plus au sud à Homs (centre), "capitale de la Révolution", les quartiers de Khalidiyé et Jouret al-Chiah étaient aussi bombardés par les forces loyalistes qui tentent de les prendre d'assaut, selon l'OSDH.

Dans la province de Damas, plusieurs roquettes sont tombées sur la ville rebelle de Douma, (13 km au nord-est de la capitale) accompagnés de tirs. En outre, deux civils ont été tués par balles à Bilalié, alors que les localités rebelles de Artouz et Yabroud étaient bombardées.

A l'ouest de la ville de Nabk, à 80 km au nord de Damas, de violents affrontements se déroulaient entre les rebelles et l'armée, qui bombardait avec des chars.

Le conflit en Syrie, déclenché en mars 2011 par la répression d'une contestation populaire contre le régime de Bachar al-Assad, a fait plus de 33.000 morts, selon l'OSDH.

bur-rm/ram/feb

PLUS:afp