POLITIQUE

Un ministre conservateur accusé d'avoir « volé » sa victoire à l'élection de 2011

17/10/2012 07:36 EDT | Actualisé 17/12/2012 05:12 EST
PC

À Ottawa, l'opposition accuse le ministre des Affaires intergouvernementales, Peter Penashue, d'avoir volé son élection. Des documents obtenus par le réseau anglais de Radio-Canada indiquent que le ministre a dépassé la limite de ses dépenses électorales.

Il y a un an et demi, l'élection de Peter Penashue représentait une victoire symbolique pour les conservateurs. Il regagnait un siège dans la province de Terre-Neuve et Labrador, d'où les conservateurs avaient été chassés, avec une minuscule majorité de 79 voix devant le candidat libéral.

Pour le chef du Parti libéral du Canada (PLC), Bob Rae, « l'élection a été achetée ».

Les documents indiquent que la campagne de Peter Penashue a dépensé près de 25 000 $ en transport aérien, mais la compagnie aérienne a effacé une grande partie de la facture dans une entente qui semble avoir été conclue des mois après l'élection.

Le premier ministre Stephen Harper a admis que des erreurs avaient été commises, mais il a montré du doigt un bénévole de la campagne de M. Penashue.

Les libéraux réclament une élection partielle, mais les néo-démocrates veulent attendre l'enquête d'Élection Canada.

Le néo-démocrate Alexandre Boulerice exige des réponses. « On peut savoir ce que le ministère a promis en échange de la disparition miraculeuse de ces factures? » s'est-il interrogé.

Devant ce tollé, M. Penashue a répondu par voie de communiqué qu'il s'engage à continuer à collaborer avec Élections Canada pour corriger les erreurs commises non pas par lui, mais par son ancien agent de campagne.

Avec le reportage de Madeleine Blais-Morin