NOUVELLES

Les ambassadeurs de Jordanie et d'Egypte en Israël présentent leurs créances

17/10/2012 11:19 EDT | Actualisé 17/12/2012 05:12 EST

Le nouvel ambassadeur de Jordanie en Israël, Walid Obeïdat, a présenté mercredi ses lettres de créance au président israélien Shimon Peres, mettant fin à deux ans de vacance de ce poste.

Le nouvel ambassadeur d'Egypte, le seul autre pays arabe à entretenir des relations diplomatiques avec Israël, Atef Salem, a fait de même au cours de cette cérémonie.

"Notre principale priorité en politique étrangère reste le processus de paix et parvenir à la paix entre tous les pays voisins, y compris l'établissement d'un Etat palestinien indépendant et souverain", a déclaré à cette occasion l'ambassadeur jordanien, selon un communiqué de la présidence et la radio publique israélienne.

Le prédécesseur de M. Obeïdat, Ali al-Ayed, avait quitté son poste en 2010 pour devenir ministre de l'Information.

Les Etats-Unis avaient appelé la Jordanie à désigner un nouveau représentant, mais Amman s'était montré réticent en raison de la politique israélienne envers les Palestiniens.

Le 2 octobre, les Frères musulmans, principale force d'opposition en Jordanie, avaient qualifié de "provocation" la nomination d'un nouvel ambassadeur du royaume en Israël.

L'ambassadeur égyptien a pour sa part affirmé "porter un message de paix", ajoutant que son pays, présidé par Mohamed Morsi, des Frères musulmans, était "engagé par tous les accords signés avec Israël", selon les mêmes sources.

L'Egypte et la Jordanie sont les seuls pays arabes à avoir signé des accords de paix avec Israël.

sst/sw

PLUS:afp