NOUVELLES

Le maire de Liévin en garde à vue, perquisitions en cours

17/10/2012 01:17 EDT | Actualisé 17/12/2012 05:12 EST

LILLE, France - LILLE (Sipa) -- Des perquisitions étaient en cours mercredi après-midi dans le cadre de l'enquête sur d'éventuels abus de biens sociaux qui a valu à l'ancien député socialiste et maire de Liévin (Pas-de-Calais) Jean-Pierre Kucheida d'être placé en garde à vue mercredi matin au commissariat de police de Douai, a-t-on appris de source judiciaire.

Ces perquisitions se déroulent à la mairie de Liévin, au siège de la Soginorpa, un organisme social qu'a présidé M. Kucheida, et au domicile lillois de la fille de M. Kucheida, également placée en garde à vue dans le cadre de cette enquête préliminaire diligentée par le parquet de Douai, a-t-on précisé de source proche du dossier.

L'ancien président du bailleur social Soginorpa et sa fille doivent expliquer plusieurs anomalies identifiées dans le cadre d'une enquête préliminaire ouverte le 6 mars. Tout d'abord, l'utilisation d'une carte bleue à des fins personnelles durant sa présidence pour une somme de 47.000 euros. "Une somme remboursée au tiers" par M. Kucheida, selon une source proche de l'enquête.

La police a également enquêté sur l'utilisation d'une autre carte bleue qui a servi à payer près de 4.000 euros de frais d'essence pour des déplacements qui n'auraient aucun lien avec la Soginorpa. M. Kucheida a dirigé la Soginorpa, qui gère près de 62.000 anciens logements miniers, de 2004 à 2012. La fille de l'élu est quant à elle soupçonnée de "recel d'abus de biens sociaux" pour avoir accepté plusieurs versements en milliers d'euros de la société Soginorpa qui n'auraient aucun rapport avec l'activité de l'organisme.

L'élu est arrivé peu avant 9h au commissariat de Douai.

xjou1/pas/

PLUS:pc