NOUVELLES

Le grand détaillant La Baie fait une demande pour retourner en Bourse

17/10/2012 01:04 EDT | Actualisé 17/12/2012 05:12 EST

TORONTO - La Compagnie de la Baie d'Hudson s'apprête à effectuer un retour en Bourse.

Le détaillant — la plus vieille société canadienne — a annoncé mercredi avoir déposé un prospectus préliminaire en vue d'un premier appel public à l'épargne.

Le prix et le nombre des actions offertes sur le marché ne sont habituellement pas connus avant qu'un prospectus définitif ait été complété, à la suite d'une période de transition donnant aux éventuels investisseurs le temps d'évaluer l'entreprise.

«Cette offre est faite par l'entremise d'un groupe de preneurs fermes menés par RBC Marchés des capitaux, BMO Marchés des capitaux, CIBC et BofA Merrill Lynch, qui agiront à titre de cosyndicataires», a précisé l'entreprise dans un bref communiqué.

Le propriétaire des magasins La Baie avait quitté la Bourse de Toronto en 2006, lorsque l'homme d'affaires américain Jerry Zucker a décidé d'en fermer le capital.

La firme new-yorkaise NRDC Equity Partners, propriétaire de la chaîne américaine de grands magasins Lord & Taylor, a racheté la société en 2008.

La Compagnie de la Baie d'Hudson a cédé l'an dernier les baux de plus de 200 magasins Zellers au détaillant américain Target, dans le cadre d'une transaction alors perçue par certains observateurs comme annonciatrice d'un premier appel public à l'épargne.

Le détaillant a multiplié les efforts afin de revitaliser ses magasins La Baie en installant des espaces de produits haut de gamme dans son établissement principal, à Toronto, de même qu'en obtenant les droits de production et de vente des vêtements des athlètes olympiques canadiens.

L'entreprise a également embauché une ancienne dirigeante de Holt Renfrew, Bonnie Brooks, devenue présidente et porte-parole en chef de La Baie. Mme Brooks se trouvait d'ailleurs à Vancouver, mercredi, à l'occasion de l'ouverture d'une boutique Topshop dans un magasin La Baie du centre-ville.

Le retour en Bourse de la Compagnie de la Baie d'Hudson fait suite au succès d'initiatives similaires de deux autres détaillants canadiens.

Le détaillant de vêtements de sport Lululemon Athletica (TSX:LLL) et la chaîne de magasins d'articles à prix réduits Dollarama (TSX:DOL) ont vu la valeur de leurs actions augmenter depuis leur inscription en Bourse, ces dernières années.

Néanmoins, ce premier appel public à l'épargne survient alors que le détaillant s'apprête à faire face à une concurrence accrue, non seulement de la part de Target l'an prochain, mais aussi du détaillant américain Nordstrom, qui ouvrira ses quatre premiers magasins canadiens à Toronto, Ottawa, Calgary et Vancouver à partir de 2014.

Sears Canada, qui a connu ses propres difficultés, est également en train de rafraîchir et transformer ses magasins à la grandeur du pays.

Fondée en 1670, la Compagnie de la Baie d'Hudson est la plus ancienne société commerciale en Amérique du Nord.

PLUS:pc