NOUVELLES

Lance Armstrong a bien fait de quitter Livestrong (expert)

17/10/2012 05:20 EDT | Actualisé 17/12/2012 05:12 EST

Lance Armstrong, accusé de dopage et lâché par ses sponsors Nike et le brasseur Anheuser-Busch mercredi, a bien fait de quitter la présidence de Livestrong, sa fondation de lutte contre le cancer, qui pourra ainsi retrouver un second souffle, a estimé un expert.

"Livestrong sera toujours associé au nom de Lance Armstrong, mais il ne peut plus être sa figure de proue. Et il l'a compris", a expliqué David Carter, professeur d'économie des sports à l'Université Californie du Sud et directeur général de l'Institut Sports Business.

"Il est difficile de dire combien de temps il leur faudra pour repartir de l'avant. Plus vite ils arrivent à créer un environnement favorable, plus vite ils parviendront à faire passer le message sur la mission première de l'institution", a ajouté David Carter.

Concernant le retrait de Nike, l'expert a estimé que l'équipementier sportif n'avait pas d'autre choix: "En raison du fait qu'il se trouvait au coeur même du sport, et s'il venait à manquer d'intégrité, alors, une société comme Nike n'a aucune chance de pouvoir tolérer cela".

Selon des estimations de la presse américaine, Nike versait huit millions de dollars par an à la fondation d'Armstrong. Elle a néanmoins précisé mercredi qu'elle allait continuer à faire des dons à Livestrong, tout comme Anheuser-Busch.

Armstrong a été radié à vie du sport de compétition par l'Usada, qui a invalidé tous ses résultats depuis le 1er août 1998, dont ses sept succès dans le Tour de France (1999-2005). Mais il revient juridiquement à la Fédération internationale de cyclisme (UCI) de priver le Texan de ses victoires ou de contester les 1000 pages du rapport de l'Usada en saisissant le Tribunal arbitral du sport (TAS). L'UCI devrait se prononcer avant la fin du mois.

bb/sk/bm

PLUS:afp