NOUVELLES

Index

17/10/2012 01:34 EDT | Actualisé 17/12/2012 05:12 EST

OTTAWA - Les compressions budgétaires du gouvernement Harper ont d'ores et déjà mené au dépôt de plaintes au Commissariat des langues officielles, a indiqué mardi le commissaire Graham Fraser qui craint que le bilinguisme ne soit malmené.

Ainsi, certains fonctionnaires craindraient de faire valoir leur droit de travailler dans la langue de leur choix, ou encore évitent carrément de parler anglais ou français au travail, a-t-il rapporté.

PLUS:pc