NOUVELLES

Des chauves-souris pourraient avoir infecté des humains avec un nouveau virus

17/10/2012 10:30 EDT | Actualisé 17/12/2012 05:12 EST

Une étude sur un nouveau coronavirus découvert au Moyen-Orient cet automne suggère que l'agent pathogène pourrait provenir d'une espèce de chauve-souris.

Ce rapport, publié dans le New England Journal of Medicine, affirme que l'Arabie saoudite abrite plusieurs espèces qui auraient pu transmettre le virus, y compris l'espèce pipistrellus.

Les chercheurs ne peuvent toutefois pas expliquer comment un virus pouvant être transporté par ces mammifères ailés a pu se retrouver dans les poumons d'un homme d'Arabie saoudite, et dans ceux d'un Qatari. Jusqu'à maintenant, ces hommes sont les deux seuls connus pour avoir été infectés par ce nouveau virus, qui vient de la même famille que le virus causant le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS).

Plusieurs autres cas possibles de contamination, dont au moins un rapporté au Liban, font cependant l'objet d'enquêtes, précisent les scientifiques.

L'homme d'Arabie saoudite est mort en juin, et l'homme du Qatar demeure hospitalisé à Londres.

Ce rapport est le résultat d'une collaboration entre des médecins de Djeddah, qui ont traité l'homme d'Arabie saoudite, et des virologistes du Centre médical Erasmus à Rotterdam, aux Pays-Bas. L'équipe néerlandaise a identifié l'agent pathogène comme un coronavirus jamais encore découvert.

Plusieurs virus du genre peuvent infecter différentes espèces. Avant la découverte de ce nouveau virus, cinq coronavirus étaient connus pour leur capacité d'infection de l'humain. De ceux-ci, quatre provoquent des rhumes légers.

Le nouveau virus a cependant déclenché une maladie grave qui ressemble davantage à ce qui a causé le SRAS.

PLUS:pc