NOUVELLES

Damas rejette la demande de cessez-le-feu

17/10/2012 11:45 EDT | Actualisé 17/12/2012 05:12 EST

Le gouvernement syrien a annoncé mercredi que la demande de cessez-le-feu réclamée par la communauté internationale pour la fête de l'Aïd el-Kebir, avait échoué faute de représentant unique des factions rebelles.

Le médiateur international de l'ONU et de la Ligue arabe, Lakhdar Brahimi, avait appelé les autorités iraniennes à aider à la mise en oeuvre d'un cessez-le-feu en Syrie durant l'Aïd el-Kebir, fin octobre.

Selon un porte-parole du gouvernement, cité mercredi par le journal officiel syrien Al-Thawra, le principal obstacle à cette trêve est le manque d'unité des rebelles pour la signer. « Il y a un État, représenté par le gouvernement et l'armée, qui font front commun, et en face, qui représente l'autre front? », questionne le journal dans un éditorial.

En tournée régionale, Lakhdar Brahimi est arrivé mercredi à Beyrouth pour des pourparlers avec les autorités libanaises afin de trouver une issue à la crise syrienne.

Le porte-parole du ministère syrien des Affaires étrangères, Jihad Makdessi, a annoncé dans un communiqué, diffusé par l'agence de presse officielle, que le gouvernement attendait que Lakhdar Brahimi vienne à Damas pour rendre compte de sa tournée régionale. « Toute initiative constructive » sera la bienvenue, a assuré Jihad Makdessi.

On ignorait si Ibrahimi devait se rendre à Damas, après son passage à Beyrouth.

Selon les rebelles, plus de 33 000 personnes ont été tuées en Syrie depuis les 19 mois de violences.

Tous les efforts de la communauté internationale pour mettre fin à la guerre civile en Syrie ont échoué, les rebelles et le gouvernement ayant systématiquement ignoré les précédentes demandes de cessez-le-feu.

Les factions rebelles ont annoncé mardi leur unification sous la bannière d'une seule autorité afin de mieux coordonner les opérations militaires.

Associated Press

PLUS: