POLITIQUE

Exclusif: la Commission Charbonneau a déjà coûté plus de 5,6M$

17/10/2012 02:47 EDT | Actualisé 18/10/2012 02:24 EDT
PC

La première année de travaux de la Commission Charbonneau a coûté plus de 5,6M$ aux contribuables québécois.

Entre le 19 octobre 2011 et le 25 septembre 2012, la Commission d'enquête sur l'industrie de la construction a engendré des coûts de 5 598 081$, selon des documents obtenus par le Huffington Post Québec en vertu de la Loi d'accès à l'information.

La rémunération des employés et des intervenants a coûté 1 570 773$, tandis que 4 027 308$ ont été consacrés au fonctionnement de la commission.

Parmi les principaux témoins devant la commission, la criminologue italienne Valentina Tenti a reçu la somme de 38 400$ pour la recherche et la rédaction d'une étude d'une centaine de pages sur la mafia italienne, intitulée Framing Mafia Infiltration in the Public Construction Industry in Italy. La docteure en criminologie a été rémunérée 100$ de l'heure pour son travail.

Mme Tenti a également reçu un cachet de 1000$ pour son témoignage des 18 et 19 septembre 2012, où elle était venue expliquer l'histoire et le fonctionnement de la mafia dans son pays d'origine.

Joey Pistone

L'autre témoin-expert de la commission, l'ex-agent du FBI Joseph Pistone, a reçu 5000$ pour son témoignage d'une seule journée le 24 septembre dernier. La commission a également déboursé 345$ pour les frais de déplacement par avion.

Toutefois, les frais associés à l'hébergement de M. Pistone lors de son passage à Montréal n'ont pas été rendus publics. La commission invoque à cet effet l'article 28 de la Loi d'accès à l'information, qui a trait à la sécurité publique.

Il n'a pas été possible non plus d'obtenir le coût lié à la sécurité entourant M. Pistone. Celle-ci est assurée par la Sûreté du Québec.

Par ailleurs, la commission affirme que l'ex-patron de l'Unité anticollusion Jacques Duchesneau n'a pas été rémunéré pour son témoignage au printemps dernier.

Un budget respecté?

Le budget initial alloué à la Commission Charbonneau est de 14,6 millions. Les travaux de la commission doivent se poursuivent jusqu'au 19 octobre 2013, date à laquelle la juge France Charbonneau devrait remettre son rapport.

À titre de comparaison, la Commission Bastarache, sur le processus de nomination des juges, a coûté près de 5 millions$, tandis que la Commission Gomery, sur le scandale des commandites, a engendré des coûts de plus de 32 millions$.

INOLTRE SU HUFFPOST

Construction: la (longue) marche vers une enquête
La commission Charbonneau en bref