NOUVELLES

Cinq morts dans des attaques à Bagdad et dans le nord de l'Irak

17/10/2012 12:14 EDT | Actualisé 17/12/2012 05:12 EST

Un attentat et des attaques à main armée à Bagdad et dans le nord de l'Irak ont fait cinq morts mercredi, dont un policier, ont indiqué des sources médicales et des services de sécurité.

Dans l'est de la capitale, une bombe a explosé dans un marché aux légumes, tuant une personne et en blessant six autres, selon un responsable du ministère de l'Intérieur et un docteur de l'hôpital le plus proche, Al-Sadr.

Egalement dans l'est de Bagdad, un conducteur de poids lourd a été tué par des hommes armés, ont indiqué un responsable du ministère de l'Intérieur et une source médicale, sans pouvoir préciser la raison pour laquelle l'homme a été pris pour cible.

A Mouqdadiyah, à 90 kilomètres au nord-est de Bagdad, dans la province rebelle de Diyala, deux civils chiites ont été abattus par des hommes armés de fusils munis de silencieux, lors de deux incidents distincts.

Et dans la principale ville du nord du pays, Mossoul, des hommes armés ont tué un capitaine de police, et blessé son fils de 17 ans qui se trouvait à proximité au moment de l'attaque, selon le premier lieutenant de police Islam al-Joubouri, et le docteur Mahmoud Haddad, du principal hôpital de la ville.

Les violences ont fortement diminué en Irak depuis le pic atteint en 2006/2007, mais les attentats restent fréquents, notamment à Bagdad et au nord de la capitale. Depuis juin, plus de 250 personnes périssent chaque mois dans ces violences, selon un bilan compilé par l'AFP.

bur-psr/cnp/sbh/

PLUS:afp