NOUVELLES

Chefferie libérale en Ontario: la date du congrès sera décidée en fin de semaine

17/10/2012 06:20 EDT | Actualisé 17/12/2012 05:12 EST

TORONTO - Alors que les candidats potentiels n'ont pas encore tiré les premières salves, les responsables du Parti libéral de l'Ontario se rencontreront cette fin de semaine pour déterminer à quelle date pourrait avoir lieu un congrès au leadership afin de remplacer le premier ministre démissionnaire Dalton McGuinty, ont confié des sources, mercredi.

Les membres de la direction du parti, y compris M. McGuinty, ont tenu une conférence téléphonique mardi soir, durant laquelle le premier ministre a souligné l'urgence d'organiser un congrès le plus tôt possible.

M. McGuinty a surpris tout le monde lundi soir, y compris son propre caucus, en annonçant soudainement sa démission du poste de premier ministre, ainsi que la prorogation de la session parlementaire jusqu'à ce qu'un nouveau chef libéral soit élu par les membres du parti.

Les règles du parti permettent un délai de six mois avant la tenue d'un congrès, mais selon des sources, les dirigeants ont invoqué une clause liée à «une urgence électorale» pour réduire ce laps de temps.

Des sources libérales ont confirmé que le député d'arrière-ban d'Ottawa Yasir Naqvi, président du Parti, s'est récusé de la conférence téléphonique à propos du congrès au leadership, sans toutefois vouloir confirmer s'il se lancerait dans la mêlée.

Mardi, M. McGuinty a fait savoir à ses ministres qu'ils devraient démissionner de leur poste s'ils désiraient se présenter à la chefferie, et deux d'entre eux, la ministre du Logement Kathleen Wynne et la ministre de la Santé Deb Matthews, ont dit mercredi que cette perspective ne les dérangeait pas.

Les deux femmes sont cependant restées coites sur leurs intentions à propos de la course électorale.

Le ministre des Finances Dwight Duncan, le controversé ministre de l'Énergie Chris Bentley et le ministre de la Formation et des Collèges et Universités Glen Murray font partie des candidats probables.

Encore une fois, personne n'a voulu s'avancer, mais M. Duncan a clairement dit mardi qu'il envisageait d'entrer en campagne.

PLUS:pc