NOUVELLES

Casque bleu tué au Darfour: l'ONU réclame une enquête

17/10/2012 06:06 EDT | Actualisé 17/12/2012 05:12 EST

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a réclamé au gouvernement soudanais une enquête sur l'embuscade qui a tué mercredi un Casque bleu et blessé trois autres dans le Nord-Darfour, région à l'ouest du Soudan.

Selon le porte-parole de l'ONU Martin Nesirky, les victimes sont de nationalité sud-africaine.

M. Ban a "demandé instamment au gouvernement soudanais de mener une enquête complète et de faire en sorte que les responsables soient poursuivis en justice", a indiqué M. Nesirky.

Dans une déclaration, les 15 membres du Conseil de sécurité ont eux aussi condamné fermement l'attaque et ont demandé une "enquête rapide". Ils ont invité "toutes les parties prenantes au Darfour à coopérer" avec la mission conjointe des Nations unies et de l'Union africaine au Darfour (Minuad). Deux des blessés sont "gravement" touchés, précise la déclaration du Conseil.

Selon la Minuad, l'embuscade a eu lieu au passage d'un convoi de militaires, de policiers et de personnel civil de la mission de paix qui se rendait à Hachaba, au Darfour.

Il s'agit de la seconde embuscade meurtrière ce mois-ci visant des membres de la Minuad. Ce nouveau décès porte à 43 le nombre de membres de la mission tués au Darfour en près de cinq ans.

Le 2 octobre, quatre soldats nigérians de la Minuad avaient été tués et huit autres blessés à El-Geneina (ouest du Darfour), dans l'embuscade la plus meurtrière de l'histoire de la Minuad, selon des sources onusiennes.

Les autorités soudanaises ont dit avoir arrêté des suspects dans cette attaque, sans fournir plus de détails.

Selon des sources à l'ONU, aucun suspect de meurtre d'un membre de la Minuad n'a jusqu'ici été traduit en justice.

Les Casques bleus ont été déployés au Darfour en 2007 pour tenter de faire cesser les hostilités entre les rebelles et le gouvernement soudanais. La Minuad compte quelque 23.500 hommes.

avz/lor

PLUS:afp