NOUVELLES

Aux portes de Paris, Marks & Spencer peaufine son come-back en France

17/10/2012 01:22 EDT | Actualisé 17/12/2012 05:12 EST

Marks & Spencer ouvre jeudi le plus grand de ses magasins d'Europe continentale. Ce point de vente de 7.000 m² est situé à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), dans le centre commercial So Ouest inauguré mercredi soir par Patrick Balkany, député-maire, et son promoteur Guillaume Poitrinal, président du directoire d'Unibail-Rodamco.

L'enseigne britannique qui, en 2011, avait quitté le marché français en fermant 18 magasins et licenciant 1.700 personnes, a signé son come-back en novembre 2011 lors de l'inauguration d'un magasin au 100 de l'avenue des Champs-Elysées à Paris. "Ce premier magasin n'est qu'une vitrine, une méthode pour communiquer sur notre retour en France", explique à Sipa Andrew Crooks, directeur général de Marks & Spencer en France.

Dans ses 1.400 m², l'enseigne n'a pas pu présenter toute l'offre de produits alimentaires qui, avec la lingerie, avait fait sa notoriété dans l'Hexagone. " Mais, un an à peine après son inauguration, il se range déjà au cinquième rang des Marks & Spencer qui écoulent le plus de sandwichs au monde. C'est incroyable", indique Andrew Crooks, toujours très surpris d'une fréquentation " de 60.000 personnes par semaine " sur l'avenue parisienne.

Cette fois, à Levallois-Perret, Marks & Spencer exploite une surface qu'elle juge calibrée pour présenter in extenso l'ensemble de ses gammes de mode et d'alimentation. Avec ses cheddars, poulets massala, scones et autres crumpets, le rayon Food (2.500 références) occupe près d'un tiers de la surface.

Ce magasin devra rivaliser avec les prix de l'hypermarché E. Leclerc, inauguré à l'autre bout de ce centre commercial. La comparaison promet d'être cinglante. L'enseigne table sur 120 millions d'euros de chiffre d'affaires dans ce magasin de 7.000 m². " Ce Leclerc sera au prix des meilleurs magasins de Bretagne, soit 8% moins cher que la moyenne nationale ", a prévenu mercredi Michel-Edouard Leclerc, président du groupement des centres E. Leclerc, lors d'une conférence de presse.

Avec sa mode british, Marks & Spencer devra aussi composer avec une conjoncture défavorable ; les ventes des enseignes d'habillement ont reculé de 2,3% depuis début 2012, selon l'Institut Français de la mode. " Le marché français est parfait pour nous. Le bon rapport qualité-prix de Marks & Spencer et ses basiques sont tout à fait adaptés à cette période de crise ", assure cependant Andrew Crooks.

Le Britannique présent dans 42 pays via 1.120 magasins (12,2 milliards d'euros de chiffre d'affaires mondial) entend ouvrir une centaine de magasins par an dans le monde à partir de 2013. Malgré la crise, il n'a pas modifié sa feuille de route en France. Après Levallois-Perret, Marks and Spencer s'installera dans les futurs centres commerciaux d'Aéroville, près de Roissy-sur-Seine, et de Beaugrenelle à Paris dans le XVe arrondissement.

Pour l'heure, l'enseigne n'a pas d'autres projets dans Paris. Son projet d'installation dans le Carrousel du Louvre, à la place du Virgin Megastore, a été abandonné. Marks & Spencer devrait être doublée par Le Printemps, sous réserve de l'aval du musée du Louvre, d'après une source ayant requis l'anonymat.

jg/mw

PLUS:pc