NOUVELLES

Victoire judiciaire d'Obama sur le vote anticipé dans l'Etat clé de l'Ohio

16/10/2012 05:11 EDT | Actualisé 16/12/2012 05:12 EST

Barack Obama a engrangé mardi une victoire judiciaire qui pourrait s'avérer décisive dans l'Etat très disputé de l'Ohio (nord), en y étendant de fait le droit d'électeurs généralement démocrates à voter en avance à la présidentielle.

A quelques heures d'un deuxième face à face télévisé entre le président démocrate et Mitt Romney, la Cour suprême des Etats-Unis a rejeté une demande des républicains de l'Ohio visant à restreindre le droit de vote anticipé dans les derniers jours précédant le scrutin du 6 novembre, une période sur laquelle misent les démocrates pour mobiliser en masse leur base notamment dans les centres urbains.

"L'élection présidentielle étant serrée et la présidence dépendant potentiellement des grands électeurs de l'Etat, la décision de la Cour pourrait contribuer à déterminer qui gagne la Maison Blanche", commentait Richard Hasen, spécialiste de la loi électorale à l'Université de Californie à Irvine, sur le site Slate avant la décision.

Les démocrates et leurs alliés ont mis en place depuis des années un système efficace de navettes entre les bureaux de vote et les quartiers urbains à population défavorisée, où le vote des noirs et des électeurs les plus pauvres est généralement acquis aux démocrates.

Ces navettes sont particulièrement nombreuses le dernier dimanche avant le scrutin, à la sortie des églises.

Dans les circonscriptions démocrates, le vote anticipé est ainsi beaucoup plus élevé. Les électeurs républicains sont eux traditionnellement moins nombreux en centre-ville, et le parti profite généralement moins du vote anticipé.

Bien que procédurale, la décision de justice pourrait donc avoir un impact important sur le résultat dans l'Ohio, et par ricochet sur celui de l'élection présidentielle. Les 18 grands électeurs en jeu pourraient s'avérer déterminants pour passer la barre des 270 requis pour remporter la présidence.

Le vote anticipé est ouvert depuis le 2 octobre dans l'Ohio, mais l'assemblée locale à majorité républicaine avait voté l'an dernier pour limiter aux seuls militaires l'accès aux bureaux de vote entre le samedi 3 novembre et le lundi 5 novembre.

Cette préférence avait été accordée au prétexte que les soldats étaient moins libres de leurs emplois du temps.

Le changement avait immédiatement suscité une plainte de l'équipe de campagne d'Obama, qui considère que cette restriction équivaut à une discrimination entre les électeurs.

En rejetant la demande du secrétaire d'Etat de l'Ohio, Jon Husted, les juges de la Cour suprême confirment de fait la décision d'une instance inférieure, selon laquelle les bureaux de vote doivent être ouverts pour tout le monde, ou pour personne.

Dans l'Ohio en 2008, seulement 207.000 voix séparaient Barack Obama de John McCain, sur cinq millions d'électeurs, et 105.000 personnes avaient voté dans les trois jours précédant le jour J.

Cette année, le président y a longtemps été en tête des sondages, bien que l'écart face à Romney se soit réduit.

Les deux camps ont intensifié leurs opérations sur le terrain et jusqu'à 45% des électeurs pourraient voter de façon anticipée, selon l'expert Michael McDonald, de l'université George Mason, contre 30% en 2008.

"La décision de la plus haute instance du pays marque la fin de notre combat pour que le vote anticipé soit ouvert à tous les habitants de l'Ohio cette année", s'est félicitée l'état major de campagne d'Obama mardi.

Le président donnera lui-même l'exemple. Il sera le premier chef d'Etat américain à voter en avance de l'élection, le 25 octobre dans son fief de Chicago dans l'Illinois (nord). Son épouse, Michelle, a déjà voté par correspondance.

mso-ico/lb

PLUS:afp