NOUVELLES

Un site Web est lancé pour aider les personnes avec une déficience physique

16/10/2012 03:09 EDT | Actualisé 16/12/2012 05:12 EST

MONTRÉAL - Les personnes qui ont une déficience physique pourront désormais valider, de la maison, l’accessibilité de la clinique médicale, du centre dentaire, de la piscine ou de la bibliothèque qu’elles s’apprêtent à visiter.

Le Centre de réadaptation Lucie-Bruneau (CRLB) a lancé mardi une nouvelle plate-forme Web sur laquelle les «lieux de santé» et les «lieux de loisirs et sports» accessibles de l’île de Montréal sont répertoriés.

Les répertoires respectent les standards d’accessibilité universelle et tiennent compte des éléments architecturaux et des services et ce, pour les déficiences motrice, visuelle et auditive.

Quelque 232 lieux de santé et 166 lieux de sports et loisirs ont été répertoriés et évalués par des experts.

Les utilisateurs pourront commenter les lieux qu’ils visiteront; la plate-forme est donc appelée à évoluer dans le temps, et même à se bonifier.

Financé en partie par la Fondation du Centre de réadaptation Lucie-Bruneau, le volet Web du CRLB-Virtuel, avec ses deux répertoires, vient concrétiser un besoin criant chez les personnes ayant une déficience physique selon l'organisme.

Le président-directeur général de la Fondation du CRLB, Alexandre Poce, lui-même paralysé «des épaules au bout des orteils» a indiqué se «réjouir personnellement» de l'initiative.

La chargée de projet au CRLB-Virtuel Brigitte Fillion a quant à elle déclaré que le Centre était «très fier» de la nouvelle plate-forme, «qui facilitera l’accès aux services de réadaptation en mettant de l’avant une offre de services complémentaire et non traditionnelle à celle actuellement proposée au CRLB».

Le CRLB offre aux personnes ayant une déficience motrice ou neurologique des services spécialisés et surspécialisés en adaptation-réadaptation, en intégration sociale, résidentielle et professionnelle, des services de soutien à l’intégration, d’aide et d’accompagnement aux familles et aux proches, ainsi que des ressources résidentielles alternatives.

Il est affilié à l’Université de Montréal et membre du consortium opérant le Centre de recherche interdisciplinaire en réadaptation du Montréal métropolitain.

PLUS:pc