POLITIQUE

Pauline Marois juge un référendum «difficilement imaginable»

16/10/2012 04:10 EDT | Actualisé 15/12/2012 05:12 EST
CP

PARIS — Un référendum sur l'indépendance du Québec est "difficilement imaginable aujourd'hui", a déclaré mardi sur France Inter la première ministre du Québec, Pauline Marois.

"Ce serait difficile de tenir un référendum, mais ce n'est pas non plus impossible. Cependant, comme mon parti est minoritaire et qu'il doit faire adopter cette option à l'Assemblée nationale face à deux oppositions fédéralistes, on peut difficilement penser que ce soit possible", a observé Pauline Marois, tout en soulignant que le Québec "va continuer à défendre ses intérêts (...) et nous allons faire avancer le pays pour que nous ayons plus de pouvoirs".

La première femme à devenir chef du gouvernement au Québec s'est entretenue lundi à l'Élysée avec le président français François Hollande.

"M. Hollande s'est dit prêt à suivre une politique de continuité sans se mêler directement des affaires du Québec", a-t-elle expliqué, tout en se félicitant de cette position, "car s'il prenait part de la politique intérieure, je ne serais pas très heureuse".

Mme Marois a été élue le 4 septembre à la tête du gouvernement au Québec. La dirigeante du Parti québécois (PQ) est la cinquième femme à accéder à cette position au Canada en l'espace de quatre ans.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les promesses du PQ