NOUVELLES

L'Iran qualifie d'illégale la décision d'Eutelsat de ne plus diffuser ses chaînes

16/10/2012 09:58 EDT | Actualisé 16/12/2012 05:12 EST

L'Iran a affirmé mardi que la décision de l'opérateur satellitaire européen Eutelsat et la société de télécommunications britannique Arqiva de mettre fin à la diffusion par satellite des chaînes de télévision iranienne d'Etat était sans "justification légale".

"La société de télévision de la République islamique (IRIB) a des contrats vieux de 20 ans avec Eutelsat qui étaient renouvelés pour des périodes de 5 à 10 ans. Le contrat était toujours valable et la décision de cesser de diffuser 19 chaînes iraniennes est politique", a déclaré Mohammad Sarafraz, le vice-président de l'IRIB, cité par la télévision.

"Eutelsat a rompu notre contrat de manière unilatérale et sans justification légale", a-t-il déploré, ajoutant que les services juridiques de l'IRIB allaient porter plainte.

"Arqiva et Eutelsat ont pris ensemble la décision de mettre fin à la diffusion sur les satellites Hot Bird d'Eutelsat des chaînes de télévision appartenant à la société de télédiffusion de la République islamique d'Iran, IRIB", a indiqué Eutelsat.

"Cette décision fait suite au renforcement des sanctions de l'Union européenne et à la confirmation par le Conseil supérieur de l'audiovisuel (français) d'interdire la diffusion de la chaîne Sahar 1 qui fait partie du multiplex de télévision et de radio d'IRIB", a ajouté l'opérateur.

"IRIB a été informée du terme mis à son contrat", a-t-il poursuivi.

Ezzattolah Zarghami, qui dirige la société de télédiffusion IRIB, fait partie de la liste constituée par l'Union européenne des personnes sous sanctions, selon Eutelsat. Divulguée le 23 mars 2012, cette liste fait suite à une violation des droits de l'homme relevée dans la programmation d'IRIB.

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a confirmé sa décision datant de 2005 selon laquelle la diffusion de la chaîne iranienne Sahar 1 devait être suspendue de manière permanente sur les satellites Hot Bird d'Eutelsat. En tant qu'entreprise française, Eutelsat est tenu de se conformer aux instructions données par le CSA, a précisé l'opérateur.

L'UE a nettement renforcé lundi l'arsenal de ses sanctions financières et commerciales contre l'Iran, cherchant à pousser Téhéran à reprendre les négociations sur son programme nucléaire controversé, au point mort depuis trois ans.

sgh/hj

PLUS:afp