NOUVELLES

Les transactions résidentielles au Québec ont glissé de 6% au 3e trimestre

16/10/2012 09:50 EDT | Actualisé 16/12/2012 05:12 EST

ILE-DES-SOEURS, Qc - Le nombre de transactions de propriétés résidentielles conclues au troisième trimestre de 2012 dans la province de Québec a chuté de 6 pour cent par rapport à l'an dernier, a indiqué mardi la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ).

La FCIQ recense 15 212 transactions de propriétés résidentielles pendant cette période, selon la base de données provinciale des courtiers immobiliers.

À l'échelle provinciale, les trois catégories de propriété ont connu une diminution des ventes. L'unifamiliale a affiché la plus faible baisse, soit de 4 pour cent, avec 10 895 maisons vendues. Les diminutions de ventes de copropriétés et de plex ont cependant été plus prononcées, soit de 10 pour cent et 15 pour cent respectivement, avec 3045 et 1 175 transactions réalisées.

Le nombre de propriétés résidentielles offertes sur le marché du Québec par des courtiers immobiliers a continué sa progression pour un neuvième trimestre consécutif. Alors que l'inventaire de plex et d'unifamiliales affichait des augmentations modestes de 2 pour cent et 5 pour cent respectivement au troisième trimestre de 2012, le nombre de copropriétés à vendre était de 20 pour cent supérieur à celui de l'an dernier.

La croissance des prix s'est poursuivie au troisième trimestre de 2012 pour chacune des catégories de propriété. Le prix médian des unifamiliales au Québec a atteint 217 500 $, en hausse de 2 pour cent.

Dans la région métropolitaine de Montréal, 7175 transactions résidentielles ont été conclues au troisième trimestre de 2012, un recul de 7 pour cent par rapport au troisième trimestre de 2011.

Après avoir été à la hausse au cours des quatre trimestres précédents, le nombre des ventes résidentielles a fléchi de 14 pour cent dans la région métropolitaine de Québec au troisième trimestre de 2012, alors que 1 288 ventes ont été conclues.

Le nombre de ventes est enfin demeuré essentiellement stable dans les régions de Trois-Rivières et de Sherbrooke.

PLUS:pc